La nomination de Monsieur Aliou Sall par le Président de la République au poste de Directeur Général de la Caisse de dépôts et de Consignations a fait couler beaucoup d’encre et de salives depuis que la mesure individuelle est tombée le lundi 11 septembre 2017. Beaucoup de politologues, de journalistes, d’opposants, de sénégalais lambda ont critiqué, souvent sévèrement, cette décision souveraine du Chef de l’Etat. Tout a été dit et certains prédisent au Président de la République des lendemains noirs comme s’ils étaient Dieu.
Ces donneurs de leçons semblent amnésiques car oubliant que nous sommes au Sénégal, le pays des Présidents Senghor, Diouf et Wade.
Le Président Senghor, à qui nous devons notre Etat fort, avait fortement impliqué sa famille dans la gestion du pays. Adrien Senghor, parent proche du père de la négritude, et d’autres membres de sa famille occupaient des postes importants quand le Président Senghor était aux affaires.
Quant au Président Diouf, le père de notre démocratie, il avait nommé son frère Ministre de la république. La décision n’avait pas été critiquée. Monsieur Maguette Diouf avait le profil du poste et était compétent. Un autre frère du Président Diouf, courtois et compétent, a été nommé Consul à Paris puis Ambassadeur en Guinée Conakry.
Le Président Abdoulaye Wade, notre Baron Haussmann, le bâtisseur du Sénégal, a lui aussi impliqué sa famille dans la gestion des affaires de l’Etat du Sénégal. Ainsi, Monsieur Karim Wade a été nommé à l’OCI puis Ministre de la République. La promotion de Monsieur Karim Wade a été modérément critiquée car l’homme était compétent. C’est l’objectif du Président Wade de céder le pouvoir à son fils Monsieur Karim Wade qui a révolté les sénégalais avec les conséquences que tout le monde connait.
En nommant Monsieur Aliou Sall au poste de Directeur Général de la Caisse de Dépôts et de Consignations, le Président de la République Macky Sall, l’homme du PSE, a fait moins que ses prédécesseurs dans la promotion des membres de sa famille. Il a promu un battant avec un curriculum vitae justifiant que Monsieur Aliou Sall a le profil du poste. Qu’on n’oublie pas que Monsieur Sall est un homme politique qui se bat farouchement à la base. Il a conquis la mairie de Guédiawaye contre vents et marées et n’eut été l’intervention de certains amis du Président de la République, il serait aujourd’hui député maire de Guédiawaye. Nul ne le conteste, Monsieur Aliou Sall est le leader politique de la Commune de Guédiawaye et le Président de la République Macky Sall ne saurait ignorer cette réalité qui compte en politique. Monsieur Aliou Sall est un sénégalais qui a les mêmes droits et devoirs que nous tous. Il n’est victime d’aucune inéligibilité aux postes étatiques même s’il est le frère du Chef de l’Etat. Le Président de la République Monsieur Macky Sall n’a commis aucune faute en le nommant DG de la CDC. Toutefois, comme les autres promus par le Chef de l’Etat, nous avons Monsieur Aliou Sall à l’œil. Nous le critiquerons s’il se montre incompétent pour la fonction mais il aura droit à nos vives félicitations s’il a des résultats.
L’Etat doit fonctionner sur la base de compétentes avérées. C’est le secret de l’émergence. La promotion de tout sénégalais incompétent doit faire l’objet de critiques motivés. De telles pratiques constitueraient des obstacles à l’émergence du pays. La nomination de Monsieur Aliou Sall est justifiée sous tous les angles.
Pr Demba Sow
Ancien Député

PARTAGER

6 Commentaires

  1. Meme si contrairement aux dires de ce clochard’ il n’a pas fait pire que ses predecsseurs; contrairement a eux; il avait promis publiquemenet de ne pas faire tant de nepotisme. Au contraire il condamna publiquement cette honteuse pratique. Aucun president n’a jamais fait cela. Reflechissez un peu avant de sortir des conneries de ce genre.

  2. QUAND ON ARRIVE AU POUVOIR PAR UNE ALTERNANCE ON ESSAIE D ALLER DE L AVANT, BANNIR CERTAINES PRATIQUES DECRIEES. CELUI QUI ÉTAIT LA VOLAIT DONC MOI JE DOIS VOLER. COMMENT UN SÉNÉGALAIS PEUT IL PENSER AINSI. DES FOIS J AI HONTE D ÊTRE SÉNÉGALAIS. TOUT CA POUR ESPÉRER DES DIVIDENDES

  3. Imaginez un musulman qui justifie ses péchés par “J’ai pas fait pire que Satan”. Et pourtant c’est par une insulte identique que les défenseurs de Macky essaient de nous vendre leurs inepties.

    • Haha. Bel exemple qui reflète bien la situation. Toujours très brillant et inspiré Xeme. Faire comme Satan ou ne pas faire pire que Satan ne saurait être ni un argument valable ni une source de consolation. Macky avait fait campagne sur le fait que Wade avait impliqué sa toute petite famille dans l’état. Élu, Macky implique sa mega grande famille dans l’état. Un n ieme wax waxet. Macky avait déclaré que Aliou Sall ne va jamais bénéficier d’un décret de nomination de sa part. Il lui nomme dg. Un autre n ieme wax waxet. N’oubliez pas le wax waxet du mandat. Macky avait blâmé et crié partout le seul wax waxet de Wade. À l’épreuve des faits, il est le plus grand spécialiste des wax waxet, c’est-à-dire une personne sans aucune parole. Il n’y a pas de quoi à être fière de détenir un tel palmarès dont personne ne voudrait.

  4. Je n’ai jamais cru aux dires de certains affirmant que la presse est un nid de corrompu, maintenant, l’évidence ne se démontrant pas, je suis obligé d’y croire surtout après avoir lu cet article à moins qu’il ne soit écrit par Aliou Sall lui-même.

    Je suis un promotionnaire de Aliou Sall au Département d’Histoire de l’UCAD. Je crois d’ailleurs qu’il habitait au pavillon Fass 3 où il était “clandoté” par Mohamed Pascal Faye, journaliste qui a travaillé à Sud Fm. Aliou sall ne pouvait même pas se payer un logement à fass, gueule tapée ou grand dakar (15 à 20000 par chambre à partager entre 3 étudiants).

    Aliou Sall a cartouché au Département d’histoire et avec l’aide de Mohamed Pascal Faye il a réussi au CESTI. Peinant à trouver un travail digne de ce nom ( il a été pigiste dans beaucoup de journaux de la place), il était presque obligé de faire le concours d’entrée à l’École Nationale des Travailleurs Sociaux.

    Avec la survenance de la première alternance et à la faveur de la nomination de son frère au gouvernement, il s’est inscrit à l’ENA de France aux CISAP (Cycles internationaux spécialisés d’administration publique).
    L’inscription se fait sur présentation d’un dossier à l’ambassade de France à Dakar pour les candidats sénégalais et je signale que la scolarité est payante. Aliou Sall n’a jamais fait le concours d’entrée à cette « prestigieuse école » comme pourrait le croire le Sénégalais lambda.
    Quand son frère est devenu 1er ministre, il a été affecté à Pékin comme chef du Bureau économique de l’Ambassade du Sénégal.
    Aliou sall que j’ai croisé était un étudiant très moyen, très en deçà de ce que l’auteur de cet article veut vendre aux sénégalais.
    Le seul mérite de Aliou sall c’est d’être frère de…

  5. C’ est regrettable comme arguments de la part de quelqu’ in qui se dit professeur. Est ce que vous avez une fois entendu in fils de Senghor ou in frere de Senghor dans les affaires publiques. Il ne faut pas faire de l’amalgame. Je ne connais pas Adrien Senghor qui est son neveu. Mais d’ apres ce que m’ auraient dit des cadres du Ministere du Développement Rural et du Ministere de l’ Equipement, Adrien Senghor est le competent et integre Ministre que le SENEGAL n’ ait jamais connu. Ne comparons pas Wade et Macky a Senghor. Il n’ y a pas photo. Ce que je reclame c’ est que comme on fermera tot ou tard l’ Aeroport International Leopold Senghor, celui de Diass doit porter le nom de Leopold Sedar Senghor.

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here