Je suis tombé comme par hasard sur le combat de lutte qui opposait zos à siteu.
Deux jeunes garçons apparemment très sympathiques, qui s’affrontaient le Soir du 4 avril. L’image de l’hyper cut asséné à zos par son adversaire est restée planquée dans mon esprit depuis lors.
Il s’en est suivi un ko. Il était Inerte, il avait perdu le nord, il était inconscient. Je le croyais mort ! Sa tête enfoncée dans le sable. L’ image était choquante et devrait attirer l’attention du responsable du CNRA. Ce fut simplement désolant, triste à voir !
Le coup a ouvert l’arcade,le sang coulât.
Quelle sadisme, quelle méchanceté !
Organisateurs, promoteurs, lutteurs et amateurs passionnés de lutte avec frappe, vous êtes tous des sanguinaires, tant que vous êtes! Un jeu aussi violent, aussi sauvage, très mal réglementé, n’est pas pour un peuple comme le Senegal.

Il est est également désolant et malvenu de proclamer cette sauvagerie sportive, cette jungle, cette porcherie, comme notre sport national. Je ne sais d’ailleurs pas, quand, où et par quelle autorité du pays ?
La lutte avec frappe, telle qu’elle est organisée et pratiquée aujourd’hui n’est pas celle que faisait ” mame”. Elle doit impérativement faire l’objet de réformes significatives de la part des autorités. L’argent qu’on y gagne ne vaut certainement pas les malheurs et inconvénients qui s’y proviennent. Un milieu, dit- on idéal pour le blanchirent d’argent !
Certains des promoteurs y ont laissé des plumes : Alune petit Mbaye est en fuite, Luc Nichola, un repris de justice, trempé dans de sales affaires de drogue. Gaston Mbengue, le promoteur qui a le plus investi dans l’arène est devenu, comme par hasard un petit monsieur au service de Macky Sall, depuis que la Banque, par une décision de justice a tenté de le déposséder de son immeuble. Tout porte à croire que c’est le coude du président qui est encore passé par la !

Je n’aime pas la lutte et les lutteurs me laissent indifférent. Je n’ai jamais mis les pieds dans une arène et je ne compte jamais le faire pour le reste de ma vie. Je n’aime pas la violence et la lutte telle qu’elle est pratiquée au Senegal est trop violente, elle est sadique même !

À mons avis, ce jeu doit être revu, repensé et réorganisé. Pour ce faire, le docteur Alioune Sarr doit quitter le poste qu’il occupe, comme il est incapable depuis des décennies qu’il préside aux destinées du CNG, cette structure gouvernementale, mise sur pied juste pour pomper de l’argent des acteurs avec la complicité des différents ministres chargés du sport . Les reporters également des différentes chaînes de TV y ont leurs responsabilités dans la violence et le désordre qui règnent dans l’arène. C’est aussi leur gagne pain, leur part du game. Les sponsors aussi y ont leur part de responsabilités. Messieurs les sponsors mettez votre argent dans d’autres secteurs plus nobles, plus rentables que dans les arènes.
Adoptez des auto routes, ( pour l’entretien et le le nettoiement) aidez les établissements scolaires, les hôpitaux, les comités de vigilance dans les quartiers, donnez des bourses d’études aux jeunes des parents pauvres!
Aux charlatans, mystificateurs devant l’éternel, craignez Dieu, soyez des musulmans ou des chrétiens, à chaque événement de lutte, vous tombez dans le ridicule, vos talismans et conneries n’ont aucune influence sur les résultats des acteurs. À ces derniers je vous rappelle simplement que le temps passe et l’argent que vous gagnez présentement ne vous servira certainement pas pour se faire soigner à l’heure de la retraite sportive, cette retraite aussi éphémère qu’un feu de paille !

Madere fall
CPASA
USA

PARTAGER

1 Commentaire

  1. Hi 5! D’accord avec toi pour la première fois. Would like to echo you on all the points you made regarding this dangerous game.

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here