Front anti APE anti CFA animateurs polyvalents

LES APE VONT RENFORCER LE SABOTAGE DE L’ENSEIGNEMENT PRESCOLAIRE

Le Front anti APE anti CFA exprime toute sa préoccupation quant à la situation des animateurs polyvalents des cases des tout petits, du préscolaire public national sénégalais en général.
Une délégation des animateurs polyvalents était venue à Dakar en fin Septembre pour exiger le paiement de neuf mois d’arriérés de salaire que l’Etat reste leur devoir. Pendant une semaine, ces animateurs polyvalents ont été traités comme des balles de ping-pong entre différents services de l’Etat se rejetant la responsabilité de la grave négligence de leur non paiement. De guerre lasse, ces animateurs polyvalents et leurs soutiens (Y’en à marre, Front anti APE anti CFA…) ont décidé d’aller manifester devant la Primature pour exiger leur paiement. Ce n’est qu’à ce moment que la direction de la fonction publique a décidé de les recevoir. Le directeur de la fonction publique prendra l’engagement de mettre sur pied une commission sur cette question pour un paiement des animateurs polyvalents au plus tard le 15 Octobre 2017. Sur cette base les animateurs sont rentrés chez eux. Après la première réunion de cette commission, les animateurs seront informés que la date de paiement passait du 15 Octobre au 31 Octobre 2017.
Le Front anti APE anti CFA met en garde le gouvernement du Sénégal contre tout dilatoire sur cette question du paiement des neuf mois d’arriérés de salaire (Janvier à Octobre 2017) et du paiement mensuel régulier à partir de fin Novembre 2017.
Les animateurs polyvalents des cases des tout petits ont fait preuve de compréhension pour la énième fois. Rappelons que l’Etat du Sénégal avait dit que la période de bénévolat ne dépasserait pas deux ans. Elle a dépassé pour la majorité cinq ans pour arriver même à 9 ans pour certains animateurs polyvalents. Il a fallu que ces animateurs se battent pour que 419 d’entre eux soient enfin envoyés en formation diplômante à Kolda. Certains animateurs polyvalents comme à Tambacounda ont été gardés à vue pendant deux jours au commissariat de police, déférés à la maison d’arrêt et de correction pendant 5 jours pour être présentés au juge qui les a relaxé. Quand ils sont allés en formation, alors qu’ils devaient recevoir chaque mois une bourse de 25.000FCFA, ils n’ont reçu que deux mois de bourse sur neuf. Et la première cohorte (200 animateurs polyvalents) qui a terminé sa formation depuis décembre 2016 et travaille depuis janvier 2017 n’a toujours pas perçu de salaire. 219 animateurs polyvalents sont actuellement en formation en Kolda. L’Etat du Sénégal a habitué les animateurs polyvalents à ne pas respecter ses engagements. C’est pourquoi le Front appelle les animateurs et leurs soutiens à la vigilance et à la mobilisation.
Le Front anti APE anti CFA exige le paiement par l’Etat de l’intégralité des 10 mois d’arriérés de salaire dus aux animateurs polyvalents en fin Octobre 2017.
En réalité c’est le préscolaire public, où vont les enfants issus des couches paysannes, ouvrières et populaires, qui est ainsi saboté par le gouvernement sénégalais dont les enfants de ses membres ne fréquentent pas les cases des tout petits. Ce préscolaire public doit être défendu si l’on veut dépasser le taux de préscolarisation qui est encore inférieur à 20%. Il s’agit de l’enseignement préscolaire de la majorité du peuple sénégalais.
Le Front anti APE anti CFA défend le préscolaire des filles et fils issus des classes populaires en étant aux côtés des animateurs polyvalents.
Le Front anti APE anti CFA défend le préscolaire de la majorité du peuple sénégalais aussi en informant, mobilisant et se battant contre les APE qui vont faire perdre à l’Etat au moins 240 milliards de francs CFA de recettes douanières par an et qui vont appauvrir les paysans et augmenter le chômage.
Un Etat qui n’arrive pas à régler les problèmes du préscolaire aujourd’hui car n’ayant pas suffisamment de ressources les réglera-t-il quand il aura moins de ressources avec l’application des APE ?
C’est pourquoi le Front anti APE anti CFA invite les animateurs polyvalents à s’impliquer aussi dans la lutte contre les APE qui vont renforcer la situation de parent pauvre du système éducatif et de sous-travailleurs qui sont réservée au préscolaire et aux animateurs polyvalents par le gouvernement.

Dakar, le 10 Octobre 2017

Guy Marius SAGNA
email: [email protected]
Tèl: 77 524 94 41

PARTAGER

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here