Entre Wade et Macky c’est le rapport existentialiste entre le temps et l’instant.
Je disais hier dans un panel que : »Les oiseaux de mauvaise augure voleront toujours bas sous le ciel du libéralisme sénégalais incarné par le père fondateur Abdoulaye Wade.

Senghor ne pourra jamais être plus intelligent que Wade même si sa pensée socialiste a été globale avant même la globalisation.
Abdoulaye Wade régnera encore , toujours et pour l’éternité au-delà du record de longévité du parti socialiste sénégalais (40 ans). « 

Aujourd’hui Abdoulaye Wade et son hégémonie ont triomphé dans l’art de la conservation et du maintien de l’ héritage que les comploteurs voulaient saborder dans la traversée en haute mer.

Le miracle de MASALIKUL DJINAN est survenu pour reconciler le père et le fils contre les comploteurs par la grâce de serigne Touba serigne Mountakha khalif général des mourides.
Le serviteur du prophète , Serigne Touba avait prédit il y’ a plus d’un siècle en ces vers prémonitoires : « Je me suis dirigé vers Dakar, pour la face de l’Elu Prophète (Mountakha) et mes prières sur Lui me préservèrent à jamais des stratagèmes des comploteurs…. »
Wade et Macky c’est l’essence même de l’amour irréversible. J’en ai la certitude de l’un comme de l’autre.
Ma certitude est plus que jamais est une résolution qui a un coeur, qui respire , qui vit et qui palpite.
Ce 12 octobre démarre véritable l’histoire de la jeune république du Sénégal et qui coïncide d’avec le retour du père vers le futur .
Wade est un grand panafricain, sa vision et son projet dépassent les slogans. Abdoulaye Wade est dans le coeur de l’essentiel: la paix et la stabilité de l’Afrique demeurent son combat: Un prix Nobel de la paix en perspective.
Macky Sall et Abdoulaye Wade ont cosigné le décret de l’irreversibilité de la stabilité nationale d’un Sénégal qui se défini comme REEWU BAMBA.
Wade a eu tous les honneurs bien avant ce jour du 12 octobre au palais sous l’impulsion généreuse du fils devenu nouveau maître des lieux.
Ceci est un signe pour les doués d’intelligence et un avertissement pour les chiens qui aboient depuis la reconciliation historique et spirituelle entre Macky Sall et son père Abdoulaye Wade.
Alpha Blondy dira : » Les chiens aboient la caravane passe. »

Abdoulaye Mamadou Guissé Secrétaire général National du parti politique MCSS FULLA AK FAYDA.
Wadiste Éternel.
Email : [email protected]

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here