XALIMANEWS : Le mouvement d’humeur des enseignants commencent à peser sur les établissements. Comme c’est le cas Au lycée de Karang, où les élèves ont rassemblé dans la cour leurs blouses pour les bruler. Ce pour protester contre le coup de force du proviseur qui voulait à tout prix organiser des compositions.
Toutefois, 16 lycéens ont été interpellés. Ils auraient été torturés puis déférés au parquet de Fatick, révèle les Echos.

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here