XALIMANEWS : Les établissements privés de l’enseignement supérieur réclament toujours leur 19 milliards que l’état leur doit. Un responsable des établissements universitaires privés, Abass Fall, au micro de Sud Fm, affirme que l’état avait voté une loi des finances rectificatives pour l’octroi de 3 milliards. Mais, selon le vice-président des établissements privés universitaires, ils n’arrivent pas à entrer dans leur fonds. Ensuite, il se dit surpris des déclarations du président de la république qui veut une rentrée scolaire apaisée alors qu’ils n’ont pas réglé leurs créances. Interpellé s’ils sont prêts pour accueillir les nouveaux bacheliers, le vice-président des établissements universitaires privés se veut catégorique. »Même si nous le voulions, nous ne le pourrions pas. Nous n’accueillerons les nouveaux bacheliers parce que l’état nous doit 19 milliards » fait-il remarquer.
Ainsi, tous les germes d’une rentrée tumultueuse pour l’enseignement supérieur sont en cours à moins que l’état résolve définitivement la créance due aux établissements privés.

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here