Comment faire de la publicité sur xalima.com ?


Publie le: Lundi 15 juillet, 2013

Les piques de ce lundi

Imprimer Envoyer a un(e) ami(e)
Partager
Tags

PAGINATION

Comme vous l’aurez constaté, chers lecteurs, votre quotidien est passé de douze à huit pages. En raison des nombreuses contraintes économiques que nous vivons, nous sommes malheureusement dans l’obligation de procéder à cet ajustement. C’était cela le choix ou le licenciement d’une partie du personnel ou l’augmentation du prix à 200 F pour ne pas voir le journal périr. Cette pagination que nous espérons passagère, variera, à chaque fois que nous aurons de la publicité en abondance. Encore une fois, nous osons compter sur votre compréhension et espérons que vous continuerez à être nombreux à nous lire.

Wade voulait supprimer la Crei

Habib Sy avait parfaitement raison.?Me Abdoulaye Wade voulait supprimer de notre arsenal juridique la Cour de repression de l’enrichissement illicite (Crei). Depuis samedi, une vidéo où il avait fait cette déclaration est en train de circuler dans le net. Dans cette video, Me Wade disait que la Crei était antidémocratique et ne reposait sur absolument rien. A sa place, il voulait instituer un tribunal économique qui jugerait tous les criminels économiques. Malheureusement pour lui et ses proches, il n’a pas concrétisé cela. Conséquence: la Crei est ressuscitée et fait des dégâts terribles dans son proche entourage.

Cd-Pds : absence remarquée de Ndéné

Lors de la réunion du Comité directeur du Pds, l’absence la plus remarquée a été celle de Me Souleymane Ndéné Ndiaye. Après son retour, beaucoup de militants libéraux l’attendaient au Cd pour connaître sa position par rapport au parti. Mais jusqu’à la fin de la rencontre, pas l’ombre de Jules Ndéné Ndiaye. Conséquence : les rumeurs sur les griefs qu’il aurait sur la marche du Pds sont allées bon train. On verra dans les prochains mois s’il va quitter le Pds pour créer sa propre formation politique ou s’il va rester.

Arrêt de la Cedeao

C’est aujourd’hui, lundi 15 juillet, le deadline fixé par la Cour de la Cedeao pour la publication de l’arrêt dans le différend opposant Karim Wade et Cie à l’Etat du Sénégal représenté par un pool d’avocats et l’agent judiciaire de l’Etat. Des deux côtés, on attend avec une certaine appréhension le verdict des juges de la Cedeao. Quel que soit le verdict, les deux parties doivent s’engager à le respecter.

Idy et Abdou Diouf se rencontrent à Caen

Comme nous l’écrivions dans nos précédentes éditions, l’esplanade Léopold Sédar Senghor a été inaugurée avant-hier samedi à Caen. La cérémonie a eu lieu en présence de Abdou Diouf, Secrétaire Général de l’Organisation Internationale de la Francophonie, ancien Président du Sénégal, Paul Badji, ambassadeur du Sénégal en France, Idrissa Seck, président de Rewmi et maire de Thiès ainsi qu’un représentant de la famille de Léopold Sédar Senghor. Nos radars ne disent toutefois pas si Idy et Ndioufa ont eu à papoter sur les affaires du pays ou pas.

Serigne Ndakarou Pape Ibrahima Diagne

Un week-end loin d’être de tout repos pour le successeur et fils aîné d’El Hadji Bassirou Diagne Maréme Diop, le défunt Grand Serigne de Dakar. Pape Ibrahima Diagne aurait certainement souhaité avoir le don d’ubiquité pour pouvoir honorer toutes les représentations protocolaires et autres parrainages, auxquels sacrifiait au pas de charge son prédécesseur à l’occasion du mois sacré de Ramadan, ponctué comme on le sait de conférences religieuses et de «ziaar». C’était d’abord au mouvement «Arafat», piloté par la célèbre Adja Dior Diop, d’accueillir dans une salle du Cices archicomble, Pape Ibrahima Diagne. L’édition 2013 consacre un hommage particulier à El Hadji Bassirou Diagne, qui fut l’un des plus réguliers et des plus anciens parrains de cette Dahira originale, qui se distingue dans la promotion du pèlerinage aux lieux saints, au profit des femmes. Avant de partir, Pape Ibrahima Diagne a offert un (1) billet pour la Mecque aux femmes de «Arafat».

Serigne Ndakarou Pape Ibrahima Diagne (bis)

Ensuite, direction Fass, à la conférence religieuse de la famille de Serigne Moustapha Sy Djamil, présidée par le porte-parole du Khalife général des Tijanes, Serigne Abdou Aziz Sy Al Ibn. Suivi d’un crochet à la Caisse de sécurité sociale, chez le grand érudit layéne, Serigne Ibou Seyni Laye. Au terme de son marathon du week-end, nos radars on repéré, à l’heure de la rupture du jeûne, le Grand Serigne de Dakar Pape Ibrahima Diagne à la résidence de l’Ambassade de France, où l’avait invité Son Excellence Nicolas Normand, à l’occasion de la célébration de la fête nationale de son pays. Après le cocktail, les deux hommes ont été aperçus à la terrasse, s’entretenant en tête-à-tête.

Lac de Guiers 2 est aussi courtisé

Dans un article de notre édition du week-end, nous écrivions que Lac de Guiers 2 était zappé pour le moment par les promoteurs. Mais le chef de file de l’écurie Walo a eu bel et bien des contacts et des propositions selon son attaché de presse qui nous a joint au téléphone. En effet, a-t-il révélé, deux adversaires lui ont été proposés. Il s’agit de Yékini proposé par Aziz Ndiaye et Papa Sow proposé à la fois par Aziz Ndiaye et Gaston Mbengue. Mais Lac de Giers a décliné l’offre concernant Papa Sow. Entre temps, Yékini qui leur avait été proposé par Aziz Ndiaye a été décroché par Gaston pour un combat contre Eumeu Sène. Mais le camp du lutteur de Walo reste confiant et espère que son lutteur va bientôt décrocher un combat.

Bfem : plus de candidates que de candidats

C’est fini la période où il y avait plus de garçons que de filles à l’école. Poussant les autorités à inventer des formules afin de laisser leurs filles aller et rester à l’école. Selon les statistiques du ministère de l’Education, pour le Brevet de fin d’études moyennes (Bfem), 162.914 candidats sont inscrits. Et parmi ces candidats, il y a 83.334 filles et 79.580 garçons. Mais une étude plus affinée montre que c’est dans les régions allant du centre au Nord que les filles dament le pion aux hommes en terme de présence. Dans les régions Sud et Est, il y a toujours plus de garçons que de filles parmi les candidats.  A Dakar, Diourbel, Saint-Louis, Matam, Thiès, Louga, il y a eu plus de filles que de garçons. A Ziguinchor et dans les autres régions par contre, il y a plus de garçons que de filles à ce niveau d’études.

Apr Abidjan

Des bisbilles entre militants de l’Alliance pour la République, on n’en voit même hors du pays. Et ce ne sont pas les responsables Apr d’Abidjan qui diront le contraire. Dame Faye et Abdou Karim Basse étaient à couteaux tirés depuis un bon moment. Mais le différend entre les deux camarades de Macky Sall n’est plus qu’un vieux souvenir. Mbagnick Ndiaye, un des barons de la galaxie apériste est passé par là. En déplacement à Abidjan pour les besoins de l’Assemblée générale de l’Association des Comités olympiques africains (Acnoa), le ministre des Sports en a profité pour réconcilier ses deux camarades et sonner la mobilisation en rencontrant les représentants des sections Apr des 10 communes de la ville. Pour sceller définitivement la réconciliation entre les responsables et mobiliser les militants, Mbagnick Ndiaye va présider un grand meeting à Treichville entre le 23 et le 26 juillet.

Décès de Me Assane Sow

L’Ordre des avocats du Sénégal est en deuil. Me Assane Sow, jeune avocat pétri de talent est décédé hier. Malade, il avait été évacué en France. Après quelque temps, il est revenu au Sénégal. Il allait mieux, riait aux éclats avec les gens, mangeait normalement. Et dernièrement, il a fait une chute. Sa famille l’a conduit à la Clinique du Cap où il a rendu l’âme. L’enterrement a eu lieu hier même au cimetière de Yoff.?Me Assane Sow était le mari de Me Néné Tall, la petite sœur de Me Aïssata Tall Sall. Le couple vivait à quelques mètres des locaux de «L’As» à Sacré Cœur 3 Pyrotechnie.?«L’As» présente ses condoléances à tous les membres du barreau, à sa famille et surtout à Me Néné Tall et Me Aïsssata Tall Sall.?Que la terre de Yoff lui soit légère. Amine.?Les condoléances sont reçues à Liberté 2 chez sa mère.

14 juillet

Cette année, la fête du 14 juillet a été fêtée le samedi 13 juillet à la résidence de l’ambassadeur de France. Nicolas Normand qui faisait ses adieux après trois années passées au Sénégal, n’a jamais accueilli autant de monde dans son jardin. Le gouvernement était représenté par Mankeur Ndiaye, ministre des Affaires étrangères et Aminata Touré, ministre de la Justice. Léna Sène du parti Rewmi a illuminé de sa beauté le parvis de la résidence de l’ambassadeur. On notait aussi la présence de Babacar Gaye, président du conseil régional de Kaffrine, Abdoulaye Wilane, maire de Kaffrine, Magatte Thiam du Pit, etc. De tous les pays où il a servi, l’ambassadeur Normand dit que c’est le Sénégal qui l’a le plus fasciné. Adieu !

LAS/ seneplus.com

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter de Xalima!!!
Votre e-mail: :
Comment faire de la publicité sur xalima.com ?

Pour vos besoins publicitaires, Contactez nous



A propos du site ou journal

Poster un commentaire

XHTML: You can use these html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Comment faire de la publicité sur xalima.com ?

XALIMA SUR FACEBOOK

XALIMA ON FACEBOOK
Lire les articles précédents :
ndenessemb
Ndéné Ndiaye absent au CD du PDS

Lors de la réunion du Comité directeur du Pds, l’absence la plus remarquée a été celle de Me Souleymane Ndéné...

Fermer

Les piques de ce lundi