XALIMANEWS – Le Sénégal a enregistré ces dernières années des résultats encourageants en ce qui concerne le dépistage des femmes enceintes, la mise sous traitement antirétroviral des femmes enceintes séropositives et le taux de TME (Transmission Mère-Enfant) passé entre 2008 et 2014 de 7,2 à 3,2%, a indiqué ce vendredi, à Dakar le directeur de la Division de lutte contre le Sida et les IST (DLSI) Docteur Cheikh Tidiane Ndour.

Il s’exprimait en marge de l’atelier de restitution de l’enquête sur l’évaluation du taux de TME du VIH en 2017 au Sénégal.

« La politique menée par le Sénégal est en conformité avec la stratégie mondiale d’élimination de la transmission mère-enfant (TME) », souligne-t-il.

Il ajoute que: » Celle-ci est fondée sur des évidences qui visent à s’assurer que la mère vivant avec le VIH ne le transmette pas à son bébé pendant la grossesse, l’accouchement et  l’allaitement ».

Selon lui, La politique menée par le Sénégal  est en conformité avec la stratégie mondiale d’élimination de la transmission mère-enfant (TME) .

Toutefois la Secrétaire générale du Conseil national de lutte contre le Sida (CNLS) Safiétou  Thiam est consciente des défis à relever. »Des défis subsistent toutefois en ce qui concerne l’atteinte des objectifs des « 90-90-90 » à propos de la prise en charge du couple mère- enfant », déclare-t-elle.

Mais ce problème est prise en compte dans le le Plan Stratégique National de lutte contre le SIDA  2014 /2017. »,  il est prévu une évaluation du taux de TME du VIH en 2017, c’est ainsi que la DLSI en collaboration avec le CNLS et les partenaires au développement  a organisé une enquête sur l’évaluation du Taux de transmission du VIH de la mère à l’enfant (TME)  après celles de 2011 et 2014″, précise-t-elle.

Pour rappel le Sénégal à l’instar de la communauté internationale a élaboré  son Plan national d’eTME qui a été lancé le 1er Décembre 2012, suivi de micros plans élaborés dans toutes les régions qui sont en train d’être mis en œuvre  et évalués régulièrement. Ce plan fait suite à une analyse détaillée des goulots d’étranglements de la PTME et de la SMNI.

DJIBY SENE

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here