» Mes adversaires risquent de déclarer forfait avant l’échéance de l’élection »

Depuis deux à trois jours, Macky ne fait plus de discours sans chambrer ses adversaires. Hier, à Nioro, le président sortant a raillé sur la forme des quatre autres candidats qui risquent de jeter l’éponge avant le 24 février.

A Nioro, le président sortant et candidat de la mouvance présidentielle, Macky Sall, a lancé des piques à ses adversaires du 24 février prochain. Il soutient qu’ils savent bien que les résultats sont clairs avant même l’échéance. Selon lui, il n’y aura pas match entre lui et ses adversaires. « J’ai peur que mes adversaires déclarent forfait avant l’échéance avec des prétextes du genre qu’ils ont des maux de dos et autres » raille-t-il. Vu les mobilisations de foules exceptionnelles, il indique que le verdict du match est déjà scellé. « Ce que j’ai vu en Casamance, Kédougou, Tambacounda, Matam, Saint-Louis, Louga et Touba -Mbacké me rassure. Je peux vous dire que le match est déjà scellé », s’exclame Macky Sall. Ce, il n’a pas manqué de faire allusion à Me Wade, l’ancien président de la République, sans le nommer en prenant Moustapha Niasse comme une référence. « Je remercie M. Moustapha Niasse qui est un exemple et une référence qui accepte la volonté divine. Ce que je suis, c’est Dieu qui l’a fait et personne n’y peut rien », fait-il savoir. Il souligne la malhonnêteté intellectuelle de ses adversaires sur ses réalisations qu’ils peignent avec du noir. « Il m’arrive de suivre parfois la télé et que j’entende les gens dire que je n’ai rien réalisé pour le Sénégal. Je me demande juste ceux qui le disent, ne passent-ils pas par Dinguiraye –Nioro- Keur Ayib , emprunter le pont de Farafenni pour se rendre en Casamance en prenant la Rn6. Avant mon magistère, tout le monde savait les difficultés auxquelles les gens étaient confrontés entre Kaolack -Fatick, Kaolack- Kaffrine- Kounghel, Gossas Diourbel. Cela est devenu un vieux souvenir. Les habitants de Nioro ne diront pas que je n’ai rien fait dans ce pays. A Nioro, il y avait des ravins depuis l’indépendance et les problèmes des cultivateurs sont résolus», explique-t-il. Avant de poursuivre : « Même dans le domaine agricole, ils disent que mon gouvernement est nul. Je me demande seulement comment un nul peut réaliser toutes ces prouesses dans le domaine agricole. Le prix du kilo de l’arachide n’a jamais dépassé 150 f, c’est avec moi qu’il est passé à 210f », rappelle-t-il avant de revenir sur le partenariat avec la Chine dans le domaine de l’exportation. « Avec toutes ces réalisations dans le domaine agricole, il faut être atteint de cécité ou de malhonnêteté intellectuelle pour nier des faits palpables. Ce sont des gens qui peuvent, en plein jour, refuser de voir le soleil. Heureusement que le peuple est bien éveillé et voit bien mes réalisations », conclut-il

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here