Le président de la République Macky Sall a dit, à Banjul (Gambie), son souhait de disposer ‘’d’une forte majorité à l’Assemblée nationale » qui lui permettra de gouverner « sans problèmes’.
Macky Sall qui a invité les responsables de la majorité présidentielle à s’investir davantage pour remporter les prochaines élections législatives, soulignant qu’il souhaite avoir « une forte majorité » à l’Assemblée nationale qui lui permettrait de gouverner « sans problèmes »..
« Ceux qui disent que le président de la République n’a pas à se mêler de la vie parlementaire et des élections législatives font une mauvaise lecture de notre Constitution qui stipule que le président défini la politique de la nation et gouverne le pays. Mais sans majorité à l’Assemblée nationale, peut-on gouverner correctement le pays ? », s’est interrogé le chef de l’Etat.
Il s’exprimait lors d’une rencontre avec la communauté sénégalaise vivant en Gambie, vendredi, dans une grande salle de conférence d’un hôtel de la place à Banjul, en présence de plusieurs ministres dont Augustin Tine (Forces Armées), Mankeur Ndiaye (Affaires étrangères) et Mansour Faye (Hydraulique et Assainissement).
Il y avait aussi le ministre Mansour Elimane Kane (Infrastructures, Transports terrestres et Désenclavement), ainsi que le député Moustapha Diakhaté et d’autres officiels sénégalais.
Devant des responsables politiques locaux, il a appelé à plus d’unité et de cohésion entre les membres de l’Alliance pour la République (APR, au pouvoir), ceux de la coalition présidentielle Bennoo Bokk Yaakaar (BBY) et les leaders de mouvements de soutien favorables à la majorité présidentielle.
« Même dans une même mosquée, il peut y avoir plusieurs savants de niveau égal, mais pour que la prière soit valide, il faut que quelqu’un soit désigné comme Imam. Ce dernier n’est pas forcément le plus savant, c’est dans l’ordre normal des choses », a comparé le président Sall, invitant les responsables à s’aligner derrière la personne choisie pour la conduite des listes.
APS

PARTAGER

1 Commentaire

  1. SI tu le veux pas d’une façon malhonnete.pose le jeu dèmocratique en faisant arretè ton ministre de l’interieur la confection d’une liste èlectorale sur mesure.
    DIEU VEUT LES CHOSES JUSTES ET NON AUX TROUCHEURS

Repondre