XALIMANEWS- Une marée humaine de partisans de l’opposition a déferlé, mercredi 6 septembre, à Lomé et dans dix villes du Togo pour réclamer une alternance politique, dans un pays dirigé depuis 2005 par le président Faure Gnassingbé. D’autres rassemblements sont prévus jeudi dans ce pays de 7 millions d’habitants à l’appel des principaux partis d’opposition. Amnesty International a estimé à « au moins 100 000 » le nombre de participants dans la capitale, selon son directeur au Togo, Aimé Adi, joint par téléphone.

PARTAGER

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here