Arrivé au FC Barcelone en provenance de club chinois Guangzhou Evergrande, Paulinho a fait le chemin inverse cet été, seulement un an après.
Finalement, Paulihno aura bel et bien marqué les esprits au sein du FC Barcelone. Et pas forcément de la manière la plus habituelle qui soit. Arrivé l’été dernier en provenance du club chinois de Guangzhou Evergrande, moyennent une indemnité de transfert de l’ordre de 40 millions d’euros, le milieu de terrain brésilien avait été la cible de nombreuses critiques liées à son niveau de jeu, faisant indirectement les frais de la signature de son compatriote Neymar au Paris Saint-Germain. Déjà de retour dans son ancien club, malgré une saison réussie, les dessous de son année passée à Barcelone interrogent. Et force est de constater que des zones d’ombres peuvent être constatées.

Informations sur les Publicités Twitter et confidentialité
Il était parvenu à faire taire les critiques

Moqué lors de sa présentation officielle, jugé pas à la hauteur d’un club 25 fois champion d’Espagne, l’ancien de Tottenham pouvait s’attendre à une aventure compliquée en Catalogne. Pourtant, le puissant milieu de terrain de prime abord peu compatible au jeu pratiqué par les joueurs du Barça, a su se faire une place dans les 11 types alignés par Ernesto Valverde. Capable de bien défendre, de débloquer des situations délicates à gérer et surtout à créditer de 9 buts en 34 rencontres de Liga, Paulinho a petit à petit été apprécié des supporters des Blaugrana, lui qui n’est pas du genre à tricher une fois sur le rectangle vert. De ce fait, le retour en Chine de celui qui compte 54 sélections avec la Seleçao peut paraître étrange, l’intérêt sportif du joueur comme du Barça dans cette transaction n’apparaissant pas comme évident. Bien au contraire.

Une année et puis s’en va… Dans l’intérêt de Josep Maria Bartomeu ?

L’été dernier déjà, lors de son arrivée en Espagne, certains bruits de couloirs faisaient état d’un transfert purement commercial, dicté par d’autres intérêts que ceux liés à l’aspect sportif. A tel point que le FC Barcelone avait été contraint de démentir certaines informations par le biais d’un communiqué officiel. Ce qui était reproché au club dirigé par Josep Maria Bartomeu ? Le fait que ce dernier soit actionnaire d’une société ayant implantée en Chine et qui aurait profité de cette transaction.

Goal

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here