Longtemps inefficaces sur la pelouse de West Bromwich vendredi, les Blues ont finalement décroché in extremis (1-0) les trois points, synonymes de titre.
On le disait frustré par son temps de jeu, peut-être même déjà sur le départ, et comme un symbole, c’est lui qui a délivré Chelsea. Du bout du pied, six minutes à peine après son entrée, Michy Batshuayi a offert aux Blues les trois points qui leur manquaient (1-0) pour décrocher officiellement un titre de champion qui leur tendait les bras vendredi, sur la pelouse de West Bromwich.
En coupant victorieusement à la 82e minute un centre de César Azpilicueta, autre ancien Marseillais, l’international belge a réussi là ou Diego Costa, Eden Hazard ou Cesc Fàbregas s’étaient cassés les dents dans les Midlands : les Blues ont certes contrôlé le ballon la majeure partie du temps (68% de possession), mais ils ont cruellement manqué de réalisme face à une défense regroupée, ne cadrant que cinq de leurs 24 tirs.
Sans le meilleur joueur de la saison, N’Golo Kanté, laissé sur le banc au coup d’envoi, Chelsea a longtemps peiné à emballer le match et s’est même fait quelques frayeurs en fin de rencontre, lorsque Salomón Rondón (70e) – repris de justesse par Azpilicueta – et Nacer Chadi (72e) ont pénétré dans la surface. Azpilicueta, encore lui, avait cadré le seul tir de son équipe en première période (sur 14), et si Victor Moses a contraint Ben Foster à un bel arrêt dès la reprise (47e), la seconde a été plutôt terne.
Barkley marque, Everton se relève
Assuré de terminer septième, Everton a infligé à Watford sa quatrième défaite de suite en Championnat (1-0), pire série en cours. Pressé par son entraîneur de prendre une décision quant à son avenir – il lui reste un an de contrat -, le jeune milieu international anglais Ross Barkley (23 ans, 22 sél.) a inscrit l’unique but du match d’une frappe des 20 mètres, plein axe. Quinzième, Watford aura besoin d’un point pour assurer son maintien.

lequipe.fr

PARTAGER

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here