XALIMANEWS : Dans une interview avec Jeune Afrique, le chef de la diplomatie de la République du Qatar, Mohammed Ibn Abderrahmane Al Tani, parle de l’affaire Karim Wade et du rappel de l’ambassadeur du Sénégal au Qatar pendant la crise du Golf.

Selon le ministre des Affaires étrangères du Qatar, son pays a agi dans l’affaire Karim Wade sur autorisation de l’Etat sénégalais.

«L’affaire Karim Wade a été traitée comme une affaire humanitaire, avec l’approbation du gouvernement sénégalais. Jamais nous ne serions intervenus sans son autorisation», C’est la révélation faite par Mohammed Ibn Abderrahmane Al Tani, le chef de la diplomatie qatarie dans une interview avec Jeune Afrique.

Concernant le bref rappel de l’ambassadeur du Sénégal au Qatar, le ministre des Affaire étrangères révèle : “Je ne sais pas quelles promesses le Sénégal avait reçues, mais nous avons été clairs : les pays qui s’alignent sur le Quartet, se dressent contre le Qatar, une nation souveraine, et se prononcent en faveur du changement de régime que veulent nous imposer nos agresseurs. Dakar a fini par se rendre compte qu’il avait pris la mauvaise décision. Le Président Sénégalais, Macky Sall a expliqué à l’émir, qu’il avait été trompé et qu’il voulait réinstaller son Ambassadeur à Doha”

PARTAGER

4 Commentaires

  1. “Macky Sall a expliqué à l’émir, qu’il avait été trompé“ Comment un chef d’etat peut il être trompé comme un enfant. Les Sénégalais sont vraiment mal barrés avec un tel corniaud.

  2. Il ne s’est pas trompé, Makhy est sous les ordres de la France et de l’Arabie saoudite .Vous vs souvenez quand lArabie saoudite demander à Makhy de lui envoyer des soldats pour défendre la kaba contre le Yémen .hors s’est faut , c’est l’Arabie qui attaque des pauvres gens du Yémen, pour leur intérêt de monarchie, et se canard de Makhy les rejoind sens rien comprendre. Pour après regretter. Un problème entre saoudi et Qatar, pourquoi s’y mettre. Il faut être cons comme Makhy pour le faire

  3. Tout le monde avait tout compris. Macky Sall répète toujours qu’il s’était trompé. Mais, même ça aussi, il le fait loin des oreilles de ses fanatisés, pour ne pas les réveiller de leur somnambulisme. La vérité est que pour retrouver leurs intérêts perdus au Sénégal, les Bolloré l’ont entraîné dans une impasse, contre leur soutien, ceux de leurs médias, et ceux des médias qu’ils financeront, pour son accès au pouvoir. Maintenant, Macky Sall a parfaitement compris qu’ils l’ont eu, qu’il a complètement hypothéquer son avenir et celui de sa famille. Maintenant, il lui reste à essayer de s’en tirer sans perdre la face. Il pense pouvoir trouver la solution. Espérons qu’avec cette sortie des autorités de Doha, Kassé va, enfin, publier la lettre de Wade qu’il disait être la demande qui est à l’origine de la libération de Karim. S’il y a des fanatisés qui peuvent croire, après tout ce qu’ils ont vu depuis 2012, qu’une lettre-demande-prière de Wade peut pousser Macky à libérer Karim, c’est l’occasion pour que Kassé, et le pouvoir de Macky, en fournissent la preuve, pour clouer le bec à Doha et à Wade.

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here