Le journaliste Momar Seyni Ndiaye a dit ce qu’il pense du leadership d’Idrissa Seck dans la coalition Mankoo Taxawu Senegaal. Il s’est exprimé suite à la sortie de Bamba Fall, qui évoque la possibilité de placer le chef du Rewmi à la tête de leur coalition.

A cela, Momar Seyni explique que Idrissa Seck ne doit pas prétendre à cette position. Parce que n’ayant pas une force politique légitime. « La coalition Mankoo Taxawu Senegaal a été mis sur pied pour les élections législatives. Ces membres n’ont pas atteint leurs objectifs en terme de nombre de Député. Idrissa Seck, lui, on l’a gagné a Thiès… La coalition n’a pas de député à Dakar. Le peu qu’ils ont eu, est obtenu à partir de la liste nationale. Cela ne montre pas une force », indique l’analyste politique.

Quant aux déclarations du maire de la Médina, Bamba Fall, le journaliste est sans équivoque. « pour qu’il (Idrissa Seck) puisse avoir une assise solide dans le champ politique et au sein de Mankoo Taxawu Senegaal, il doit d’abord renforcer son parti, qui a des difficultés que tout le monde voit. Beaucoup de personnes partent de son parti et puis les sénégalais ne sont pas prêts à le considérer comme un leader dans l’opposition ».

dakarmatin.com

16 Commentaires

  1. Vous n’êtes qu’un sénégalais parmi les 14 millions. Ce serait prétentieux que de dire que les sénégalais ne sont pas prêts pour un tel ou un autre.

    • Mon cher, je continue d’aimer Idy comme je l’ai toujours aimé pour toutes les qualités et vertus que je juge à mon niveau résider en lui. Je ne suis pas dans les secrets de Dieu mais j’ai toujours eu et j’ai encore aujourd’hui la conviction qu’il a été profondément sali à travers un vaste complot complot d’état orchestré par Wade et Macky de 2005 à 2012 et son prolongement après 2012. Et ne nous leurrons pas: si un état africain, avec toute sa puissance, décide par sa turpitude et mécréance, d’écraser à jamais un citoyen qui qu’il soit, il lui sera difficile d’y échapper. Regarder Karim Wade, ancien puissant du défunt régime. Regardez aujourd’hui Khalifa Sall. Si Macky a échappé entre 2008 et 2012, c’est parce que Wade avait décidé de le laisser tranquille. Car, Wade avait le même pouvoir qui a permis à Macky d’emprisonner Karim 3 ans avant de l’exiler. Il faut être intelligent et prendre en considération la réalité, sinon on risque de se mordre éternellement les doigts. Un candidat, qui qu’il soit, doit d’abord déclencher un immense sentiment d’enthousiasme à travers tout le pays et la diaspora pour espérer gagner. C’est un préalable absolu. Si MTS ou MWS tiennent à une 3e alternance garantie en 2019, ce paramètre doit être intégré au premier plan dans l’équation. Sinon, ils vont mordre la poussière en 2019. La balle est dans leur camp.

      • Le CD dit des « Grands Bandits », « le partage de butin », « touché coulé », « ancien spermatozoïde futur cadavre », les minutes de l’audition d’Idrissa Seck par le juge Diakhaté publiées par Le Quotidien, les comptes bancaires de l’Etat non transmis à la passation de pouvoirs etc, ce ne sont pas des inventions mais des paroles et des actes de Idrissa Seck. La campagne permettra de rediffuser les audios de Idy lui-même ainsi que les minutes de son audition. Sur Sud face à A. L. Coulibaly, les aveux de Idy sont encore frais dans nos mémoires. Idrissa Seck a fait 7% aux dernières présidentielles Macky près de 4 fois plus à 26% puis près de 10 fois plus au second tour. Il n’y a pas photo. Au jour d’aujourd’hui, Idy n’a plus de parti et à part une ribambelle de gamins immatures, regardez qui est vraiment autour d’Idy et vous verrez pourquoi il s’agrippe à Manko comme à une bouée de sauvetage. Les sénégalais ne sont pas prêts pour d’autres histoires de grands bandits et de partage de butin. Idy, c’est fini!

        • utiliser tous les moyens dont vous disposez, le projet de société qu’il proposera sera soumis au peuple et les électeurs décideront.
          loin de tout esprit de haine ou de compromissions, sur le terrain politique chacun y va avec ses propres moyens et ceux qui n’en ont utilisent la négation de l’autre pour essayer survivre; triste est leur sort

  2. D’où sort cet ahuri ? Sur quelle base il sort ses inepties ? Pour ceux d’entre vous qui parlez russe, un proverbe dit bien « instruire un imbécile autant soigner un mort ». Full stop.

  3. Qui est ce type lisez ses contradictions dans une seule phrase:
    « La coalition n’a pas de député »
    Et il continu:
    « Le peu qu’ils ont eu »
    Il faut savoir elle n’a pas de député ou elle a peu de député.
    Comment ce type de personne peut-il prendre la parole dans un journal sensé être lu par des milliers de personnes?
    Arretez de donner la parole a ces pretendus expert.

  4. Le CD dit des “Grands Bandits”, “le partage de butin”, “touché coulé”, “ancien spermatozoïde futur cadavre”, les minutes de l’audition d’Idrissa Seck par le juge Diakhaté publiées par Le Quotidien, les comptes bancaires de l’Etat non transmis à la passation de pouvoirs etc, ce ne sont pas des inventions mais des paroles et des actes de Idrissa Seck. La campagne permettra de rediffuser les audios de Idy lui-même ainsi que les minutes de son audition. Sur Sud face à A. L. Coulibaly, les aveux de Idy sont encore frais dans nos mémoires. Idrissa Seck a fait 7% aux dernières présidentielles Macky près de 4 fois plus à 26% puis près de 10 fois plus au second tour. Il n’y a pas photo. Au jour d’aujourd’hui, Idy n’a plus de parti et à part une ribambelle de gamins immatures, regardez qui est vraiment autour d’Idy et vous verrez pourquoi il s’agrippe à Manko comme à une bouée de sauvetage. Les sénégalais ne sont pas prêts pour d’autres histoires de grands bandits et de partage de butin. Idy, c’est fini!

  5. Si ce gars a raison, alors pourquoi Idrissa Seck vous fout tous la trouille, à commencer par Macky qui en fait des cauchemars. On verra ce qu’on verra !

  6. c’est son avis que voulez vous heureusement qu’il n’est pas le bon Dieu car il a exprime son souhait personnel de ne pas voir Idrissa Seck devenir president du Senegal
    Pourtant en 2012 Macky Sall n’etait pas le leader de l’opposition et il est arrive second derriere Wade
    Donc une election presidentielle ne depend pas des criteres dont il parle en 2019 et il parle de parti l’APR n’etait pas un parti polutique legal en 2012 et n’avait pas de structures pourtant cela n’a pas empeche Macky Sall de gagner
    Je ne suus pas de Reewmi et j’ai vote Macky Sall en 2012 et j’ai vote contre Wade si en 2019 il y avait un choix a faire entre Macky Sall et Idrissa Seck je vais voter contre Macky Sall pour punir l’arrogance de ses partisans et leur ethenicisme

    • Très certainement! Si un choix entre Idy et Macky nous était offert au second tour de 2019, je voterais Idy en fermant les yeux, sans même réfléchir car depuis 2007 j’attend avec grand espoir qu’un choix de Idy soit offert à ce point. Alors qu’en 2012, je ne pouvais choisir ni Wade ni Macky au second tour et je me suis abstenu. Il faut simplement s’éloigner le plus possible des SI. À défaut, il faut les maîtriser si on ne veut pas vivre d’éternels remords alors qu’on peut les éviter en définissant les priorités. C’est parce que les priorités n’ont pas été définies lors des législatives de 2017 ou alors que égos ont pris le dessus sur elles que l’opposition a perdue, la fraude aidant et donc la poursuite du calvaire de Khalifa Sall. Comme d’habitude, seul Idy, super intelligent qu’il est machallah, avait compris la priorité et les enjeux et s’est assis sur ses ambitions personnelles en se rangeant derrière Khalifa pour les intérêts supérieurs de la nation. C’est cette attitude de Idy que toute l’opposition doit avoir.

  7. Dieu, SWT, a déjà tranché le choix entre le Président de la République Macky Sall et le président du conseil départemental de Thiès: les sénégalais dans leurs choix, depuis que le chef de l’Etat se présente à des élections, lui ont assuré un triomphe aux mmunicipales, législatives et présidentielles. Il n’y a pas de choix à faire entre Macky Sall et Idrissa Seck puisque ce choix a déjà eu lieu en 2004, puis aux élections où 4 fois plus de suffrages se sont portés sur Macky. Mettre les 2 en concurrence est un manque de respect pour le chef de l’Etat. Idy boxe dans la catégorie de Gackou et vient bien après Khalifa Sall. Aux prchaines présidentielles, je doute que Idy dépasse la barre des 5%. Sénégalais dou weuthiou di lékaat.

  8. Le probléme avec ce prétendu expert en science politique, c’est que depuis j’écoute ses interventions, il n’a jamais fais un raisonnement scientifique mais toujours en avant ses propres opinions surtout s’il parle d’Idrissa SECK.
    Je vous invite juste à réécouter ses interventions.
    Je me demande comment les journalistes peuvent ils continuer à lui tendre un micro.
    Je paris que si on lui demande de justifier ses opinions sur Mr SECK, il vous sortira les 42 milliards des chantiers de Thies ou le protocole de reubeusse ou bien le fait que Mr SECK ait retourné au PDS patati patata mais une opinion documentée par des faits factuels. Malheureusement, c’est ce genre d’experts qui pilulent dans notre espace médiatique. Ils sont nuls à chier.

  9. les sénégalais ne peuvent pas mettre sur le même pied d’égalité le gendarme, Père de la traque aux biens mal acquis, et l’auteur du CD expliquant le protocole des grands bandits et les modalités de partage du butin. Moi aussi je crois que Idy c’est fini.

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here