Depuis un certain temps nous assistons à des attaques répétées à l’encontre de certains de nos dignes dirigeants. Le prétexte choisi est ce qu’il convient d’appeler  le Petrogate Sénégalais. En effet depuis que Mayeni Jones, la journaliste de la BBC a réalisé et diffusé un reportage sur le scandale, on assiste à une secousse tellurique dans notre pays. Chose tout à fait normale, et c’est le minimum (le contraire serait surprenant), car les accusations sont démentielles et extrêmement graves et écœurantes. Une goutte d’eau qui semble faire déborder le vase. Cette pression que le peuple fait subir au pouvoir pour l’éclatement de la vérité si légitime soit elle, il n’en demeure pas moins qu’il est tout de même inopportun et absurde que certains de nos compatriotes choisissent ce moment tentant maladroitement de détourner le peuple de la véritable mire. 

Nous devons nous interdire certaines amalgames envers ceux et celles qui se sont toujours battus pour notre adorable et doux pays qu’est le Sénégal. Pour la première fois dans l’histoire de notre nation, le peuple est appelé à prendre son destin factuel en main. Ce peuple qu’on croirait abandonner ces dirigeants qui se sont donnés bec et ongle pour nous (le peuple) avertir de la gestion nébuleuse du régime actuelle. Ce dernier sous l’emprise d’une famille a marchandé nos ressources naturelles avec un courtier dont la fiabilité et la notoriété ne peuvent plus être discutés tellement qu’il n’en vaille pas la peine.

Ainsi, nous (le peuple) ne devons pas être amnésiques, jusqu’à pousser le bouchon trop loin. Aller jusqu’à attaquer Elhadj Malick GAKOU, parce que simplement disent-ils, il brille par son silence face a ce qu’ils appellent « l’actualité » est tout juste inacceptable voire même intolérable. Dans ce combat,  Elh Malick Gakou a été l’un des premiers dirigeants parmi tant d’autres à parler du Pétrole, du Gaz et les contrats nébuleux qui ont été signés par le Président Macky Sall. En effet depuis 2016 alors qu’il dirigeait la Coalition MANKO WATTU SENEGAL, Gakou avait averti le peuple sur cette bombe. Pour rappel, il avait lui-même organisé la Grande Marche de l’opposition en réunissant toutes les forces vives de la Nation. Si aujourd’hui, une chaîne de renommée internationale ose faire une enquête de la sorte sur ces sujets, c’est grâce aux actions dont notre leader Elh Malick Gakou avait réussi à mettre en œuvre.

Malheureusement, une majorité de Sénégalais inscrits sur la fameuse liste électorale a préféré reconduire le Sieur Pétro/Gaz et sa famille. Toutefois, l’histoire a donné raison au Président Gakou car aujourd’hui dans ce peuple, une partie essaye de le faire sortir d’une manière brusque afin qu’il apporte son point de vue sur l’actualité dont certains leaders interviennent bien après le moment où il fallait actionner. Certains se sont permis pour sortir des livres, d’autres se vantent de démissionner très tardivement et font jaillir leurs rancunes…

Par ailleurs, j’en appelle aux enfants de Guédiawaye qui avaient préféré soutenir durant toutes les joutes électorales, la personne incriminée sur le « Pétrogate »en l’occurrence le frère du Président de la République et actuel Maire de ladite ville, de prendre leurs responsabilités en réclamant la démission immédiate de ce dernier. Le peuple de Guédiawaye devra montrer l’exemple sur l’indignation de ce scandale en montrant au sénégalais la voix à suivre afin de donner un déclic pour en finir avec cette mascarade.

Pour revenir sur le vif du sujet, la vérité est que le pétrole n’est pas d’actualité mais un autre tournant confirmant ce que le Président Gakou dénonçait depuis 2013 par rapport aux dérives du pouvoir. Il a été le premier à alerter en posant un acte historique, celui de démissionner du Gouvernement lorsqu’il avait senti que ce régime n’aimait déjà pas le labeur. 

Il faut en appeler le VAR sur toutes ces interventions faites depuis 5 ans. Mais au Sénégal, Bo wakhé douniou la déglou…Bo wakhoul…niouné loutakh mou nopi.

Et pourtant, Nous, peuple sénégalais avions tous les éléments d’information sur le pays et le pouvoir en place. Des dirigeants comme le Président Gakou ont mouillé leurs maillots… le peuple n’a pas réagi… non, je dirais plutôt qu’il a opté pour la reconduction du régime en place. Devrions-nous aujourd’hui reprocher la responsabilité de Gakou de ne pas intervenir dans cette affaire ? Il serait très facile d’attaquer quelqu’un qui depuis plus de 40 ans s’est beaucoup investi pour son peuple de par sa détermination, sa constance, son éthique. Quelqu’un qui a toujours su répondre présent quand son peuple en avait besoin. 

Allez attaquer ces messieurs qui nous volent notre avenir en évitant encore une fois vous tromper de cible.

Gakou n’a pas une priorité… Gakou a des priorités…

Effectivement, dans cette même lancée, dès demain, commencera la CAN 2019. Le Sénégal est de la partie…c’est une des priorités du Président Gakou. Et en tant que Responsable de haut niveau ( Président du Grand Parti), en tant qu’homme d’État, en tant qu’ancien Ministre du Sport, en tant qu’ancien Président de Guédiawaye Football Club, en tant que sportif et en tant que citoyen tout simplement, de leur apporter un soutien sans failles à nos Gaindés.

Donc chers compatriotes, disons comme lui, bonne chance à nos lions. Nous ne raterons aucun match du Sénégal, nous serons derrière l’équipe, mais c’est aussi nous (le peuple) qui avons le devoir de continuer à nous battre sachant bien identifier notre adversaire.

Pour ma part, je souhaite que mon pays sorte vainqueur de cette coupe d’Afrique…mais dou ma térré lathie sama 400 000. #Gakou_m’_avait_déjà_averti. 

Merçi au Président Gakou. Gathié Ngualama

Matar DIOP

Grand Parti (Milan, Italie)

2 Commentaires

  1. Gakou a beaucoup fait pour ce pays et les sénégalais et surtout ceu de Guédiawaye.
    Ils ne sont pas reconnaissants envers lui. Mais il a un grand mérite

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here