XALIMANEWS : Moussa Taye, le porte-parole de l’ancien maire de Dakar Khalifa Ababacar Sall, sur un entretien avec nos confrères de «pressafrique», condamne avec fermeté les nouvelles reformes constitutionnelles proposées par le président de la République et dénonce une instrumentalisation sur le pouvoir législatif.
« C’est inadmissible que le Président procède de manière unilatérale et brusque à des réformes majeures sans concertation avec les acteurs politiques d’autant plus qu’il appelle au dialogue.
Macky Sall instrumentalise le pouvoir législatif pour arriver à ses fins.
Le pouvoir judiciaire qui a déjà prouvé son allégeance, va tout entériner. C’est extrêmement grave.
L’opposition ne doit pas rester aphone. Elle doit s’organiser pour faire face. À ce rythme, le quinquennat sera pire que le premier mandat qui, pourtant avait atteint le summum de l’arbitraire » déclare Moussa Taye, le porte parole de Khalifa Ababacar Sall

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here