XALIMANEWS : La sous- région risque bientôt de se retrouver sans ressources halieutiques au fil des années si l’on continue dans cette lancée.
Il faut signaler que la pêche illicite est actuellement devenue un fléau mondial qui fait perdre à l’Afrique de l’ouest 37 % des captures qui sont estimées a plus de 98 milliards de francs CFA par an. Selon le chef de coopération de la délégation de l’union européenne, s’exprimant dans les colonnes de l’observateur, les dégâts de ce fléau sont énormes et ils peuvent avoir un impact négatif sur les populations et sur l’économie régionale.
« La perte est estimée à 37 %. Cette valeur des captures représente 1,5 milliard d’euros (98, 250 milliards FCFA). C’est énorme pour l’ensemble des pays de la sous-région. C’est un fléau et un seul état ne peut pas lutter contre. Il faut donc une mutualisation des moyens et des efforts, de manière qu’on puisse bouter ce fléau hors de nos zones économiques exclusives », a révélé le directeur des pêches maritimes du Sénégal, Mamadou Goudiaby. C’est dans ce cadre que l’Etat du Sénégal et l’Union Européenne ont pris l’engagement de mettre en place un projet de programme d’amélioration de la gouvernance des pêches en Afrique de l’ouest (Pescao), qui est d’un montant de 15 millions d’euros et pour une durée de 5 ans.

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here