Dans le championnat portugais depuis 2012, Pierre Emmanuel Sagna le défenseur sénégalais s’est fait un nom dans ce pays. Champion de la coupe de la ligue avec le Moreirense lors de la saison 2016-2017, le franco-sénégalais formé à Valenciennes opte pour son pays d’origine le Sénégal. Dans cette entretien accordé au quotidien Stade, il explique son choix.
En tant que Franco-sénégalais, qu’est ce qui explique votre choix de vouloir défendre les couleurs du Sénégal. Pourquoi n’avez vous pas porté votre choix sur la France ?

Personnellement j’ai décidé de jouer pour mon pays d’origine le Sénégal car je me sens beaucoup plus sénégalais que français même si j’ai grandi hors du Sénégal. C’est une question de choix et de principe. Partout où je serais, je ne cesserais jamais de réclamer cette appartenance.
Souvent les binationaux peinent à s’imposer avec le Sénégal. Est ce que cela ne vous fait pas peur de vouloir rejoindre l’équipe nationale ?

Je crois au travail et à mon talent. Et pour moi c’est la seule chose qui compte.

Je suis sénégalais et j’en suis fier. Maintenant, je suis dans mon coin je travaille. La seule chose que j’ai envie de dire aux dirigeants sénégalais est de sillonner tous les championnats européens, anglais, asiatiques, africains ou même portugais car il y a des sénégalais qui ont du talent pour apporter quelques choses à cette équipe. J’ai toujours dit que si on m’appelle je répondrai.

Justement en tant que binationaux comment jugez-vous les nombreuses sorties sur la convocation de Mbaye Niang avec l’équipe nationale après sa boude en 2011 ?

Pour le cas Mbaye Niang il faut comprendre qu’il est né en France donc ces propos ne me dérangent pas. Par contre je ne pourrai pas comprendre un joueur sénégalais né au Sénégal qui opte pour la France. Mbaye Niang est convoqué pour défendre les couleurs du Sénégal donc il faut enterrer le passé et l’aider à bien s’intégrer au sein de cette équipe ce qui sera un atout pour le Sénégal.

Etes vous une fois entré en contact avec les dirigeants sénégalais ?

Oui bien avant la coupe d’Afrique j’avais échangé avec les responsables du football sénégalais. A l’époque je n’avais pas encore mon passeport sénégalais mais maintenant tout est ok.

Source : wiwsport.com

PARTAGER

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here