Unai Emery n’aura pas résisté à la crise lancinante chez les Gunners. Dans une réunion de crise organisée ce vendredi, le comité directeur du club londonien a décidé de se séparer de son entraîneur espagnol. À la demande des dirigeants, Freddie Ljungberg a accepté de jouer les intérims au poste pendant qu’Arsenal cherche son nouveau patron.

Unai Emery et Arsenal, c’est donc fini. Alors que les Gunners ont enchaîné jeudi un septième match de rang sans victoire contre Francfort (1-2) – leur pire série depuis 1992 – l’entraîneur basque n’a pas résisté à ce début de saison très pénible et a été limogé vendredi, comme annoncé dans un communiqué. Arrivé à Londres à l’été 2018, l’ancien coach du PSG n’aura donc pas tenu deux saisons pour sa première expérience en Angleterre. C’est Freddie Ljungberg, son adjoint, qui prendra l’intérim pour une durée non communiquée.

Sky Sports l’avait annoncé : la direction d’Arsenal s’est réunie vendredi matin dans le cadre d’une réunion de crise. Et a tranché. Ce n’était clairement pas l’issue envisagée il y a encore quelques semaines – voire quelques jours – et la presse anglaise évoquait un éventuel changement de coach seulement en cas de « dégradation considérable de la situation« . Ce n’est évidemment pas l’avenir du club en Ligue Europa qui posait question, Arsenal étant toujours premier de son groupe malgré son revers de jeudi. Mais la capacité d’Emery à relancer une machine qui n’a plus le temps de patiner, car engluée à la 8e place du classement en Premier League, à huit points du Top 4.

Seulement 49% de victoires en Premier League

« La décision a été prise à cause des résultats et des performances, pas au niveau requis« , peut-on lire dans le communiqué du club anglais. Cette saison, Arsenal a déjà cumulé trois défaites et six nuls en championnat, pour quatre petites victoires. Depuis l’arrivée du Basque, les Gunners ont gagné moins d’un match sur deux en championnat (49%) et terminé cinquième lors du dernier exercice. Son parcours en Ligue Europa, sa spécialité, a sauvé son bilan, avec une finale atteinte en mai dernier.

C’est désormais l’identité de son successeur qui va agiter les débats dans les prochaines heures. « La recherche d’un nouveau coach est en cours et nous communiquerons quand ce processus s’achèvera« , est-il écrit. José Mourinho vient d’être nommé à Tottenham alors qu’un certain Mauricio Pochettino est libre, tout comme Laurent BlancNiko Kovac ou encore Massimiliano Allegri. De quoi, déjà, alimenter quelques rumeurs.

Eurosport

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here