Sur le pétrole et le profil des cocontractants du Sénégal en la matière, le journaliste Baba Aidara pose légitimement un problème sérieux auquel les autorités doivent apporter des réponses claires. Autrement, il est permis de croire qu’elles ont été du moins coupables sinon complices de trahison. Alors, il ne restera plus aux spoliés qu’à en prendre acte et à tatouer le régime au fer rouge : Pirate et pilleur.

À ces communicants du pouvoir qui se pavanent, se flattent et ne colportent que de simples boutades et résolutions, qu’attendez-vous pour triompher? Voilà une occasion à saisir pour montrer à vos employeurs, les sénégalais, que les soupçons d’escroquerie sont énormes, mais infondés. De deux choses l’une, si vous vous abstenez de répliquer : soit vous êtes méprisants envers les citoyens, soit vous vous terrez en attendant que la poussière retombe, faute d’argument ou de justificatif raisonnable. Dans l’un ou dans l’autre cas, vous ne mériterez pas notre confiance.

Soupçon de délit d’initié ont dit Birahim Seck et Ousmane Sonko. Jusque-là, aucune explication sérieuse n’a été apportée. Les termes de l’accord sur les 200 milliards qui doivent être injectés dans l’économie sénégalaise par Cosmos Energy doivent également être portés à la connaissance du public. Il est vrai que beaucoup de questions sont souvent soulevées sur la place publique et exploités tendancieusement par des adversaires. Mais cette fois-ci, la place est déserte; seuls des gens qui ont tout l’air de savoir de quoi ils parlent tirent la sonnette d’alarme.

Alors! Vous, décideurs, qui en savez plus que tout le monde, dites-nous de quoi il retourne. C’est notre droit. C’est une exigence basique du fonctionnement démocratique des appareils d’État. Pourvu que nous comprenions, choisissez une des courroies de transmission à vos goûts pour vous accorder avec le peuple souverain: communication publique, accès à l’information, acte de gestion transparente des ressources jusqu’à la festive opération de charme. Sinon, votre silence sera à nos yeux ni plus ni moins qu’un aveu de culpabilité, une infidélité à tout rompre.

Birame Waltako Ndiaye

[email protected]

PARTAGER

15 Commentaires

  1. Gardons calme,patience et espoir. Le chasseur qui guette ne tousse pas.Un silence incubateur, riche de toutes les promesses.Laissons cogiter ,murir et agencer correctement les projets de mise en œuvre avec les acteurs potentiels.On devrait comprendre sans excitation précoce qu’on ne puisse en parler prématurément

  2. trés pertinente question, ce qui m’étonne, c’est que l’opposition sénégalaise (PDS, REWMI) qui devrait en profiter pour dézinguer le gouvernement en place, fait comme si les questions économiques ne les interesse pas, ces cafards ne parlent que politique, reférendum, karim wade,
    Mais bon Dieu quand est ce que vous vous saisisserez des débats aussi grande que l’économie? je ne vous élirerais jamais avec vos comportement petit comme le cerveau de Yahya Djammeh!

    • Il faut reconnaitre, à la décharge de nos hommes politiques, que nos prétendus journalistes ne ne parlent que de politiques politiciennes, de ouï-dire et jamais d’économie, nationale comme internationale ! Comme c’est facile, ce qu’ils font pendant un invité politique pendant plus d’une heure ! Prerons Amet Aîdara face à ses invités, N’dèye Fatou N’diaye dans sortie et Sélébé Yoon, pape cheikh der Sen TV et tant d’autres ! Aucun de ceux-là n’aurait un job der journaliste en autre pays Francophone : “Maroc” “Algérie” Tunisie ET MËME au Gabon ni au Congo , pays où les journalistes sont d’un autre niveau, en particulier quand ils s’expriment en Français ! Que faut-il pour exercer le métier de journalisme qu Sénégal ?

  3. Je suis surpris par l’ignorance de la société civile sénégalaise et des journalistes sénégalais sur le processus de l’exploration des hydrocarbures (pétrole et gaz) et de leur incapacité à s’informer correctement pour comprendre les tenants et aboutissants de la recherche dans ce domaine.S’ils étaient mus uniquement par l’éclatement de la vérité, ils auraient pris la peine de prendre contact avec l’opérateur national dans ce domaine, la Petrosen, et les compagnies qui signent des contrats d’exploration avec le pays.Ils pourraient également compléter leurs informations sur internet et les journaux spécialisés.
    je tombe des nues quand je vois les titres des journaux sénégalais où l’on confond gaz et pétrole,puits et gisements, exploration et exploitation, permis de recherche et licence d’exploitation,etc……
    Sur tout le littoral ouest africain des recherches en cours pour découvrir du pétrole et du gaz (Ghana,Cote d’Ivoire, Bénin, Liberia, Sierra Léone, Guinée,Sénégal,Mauritanie……) et des permis de recherche sont chaque jour signés avec les compagnies pétrolières .Par ces contrats les Etats accordent aux compagnies signataires le droit de faire des recherches sur une partie de leur territoire que l’on appelle des blocs.Ces contrats ,qui sont standards ,précisent les engagements des parties et les avantages concédés à chacune en cas de découvertes commercialement rentables.La recherche des hydrocarbures est très aléatoire et coûtent cher, c’est pourquoi les compagnies signent entre elles des accords , pour mutualiser leurs moyens, afin de minimiser leur perte en cas d’exploration infructueuse.En raison des faibles moyens de nos Etats et du coût très élevés des investissements,ces derniers n’interviennent que généralement pour 10% dans la phase de recherche.
    la recherche pétrolière comporte grosso-modo les phases suivantes:
    – la recherche des investisseurs nationaux ou étrangers intéressés ,
    – la réalisation de campagnes sismiques pour déterminer l’existence d’un potentiel,
    – la décision de réaliser des forages d’exploration en relation avec les résultats des campagnes
    – la réalisation des forages d’évaluation en cas de découvertes
    – les études de rentabilité des gisements en cas de découvertes
    – la recherche des partenaires interessés par l’exploitation des gisements découverts
    – l’exploitation des gisements
    Le Sénégal est actuellement dans la phase d’évaluation d’un gisement pétrolier découvert dans le bloc Sangomar par la réalisation du quatrième forage d’évaluation par FAR, compagnie Australienne associée à Cairn Energy, ConnocoPhilipps et Pétrosen.
    Pour ce qui est de Kosmos Energy elle est associée à PETROTIM et PETROSEN sur les blocs de Saint Loui et de Cayar. Kosmos vient de découvrir un gisement de gaz qui est à cheval entre la Mauritanie et le Sénégal et s’apprête à réaliser un forage sur le bloc de Cayar. Les 200 Milliards dont il est question sont les investissements qu’elle doit réaliser pour les activités prévues dans le cadre de son permis de recherche; il suffit de rendre sur le site internet de Kosmos pour retrouver l’information.
    N’étant pas spécialiste dans le domaine,je voudrais que ceux qui parlent de délit d’initié nous montrent comment cela est possible car un contrat d’exploration n’est pas synonyme de découvertes et beaucoup de sociétés ont perdu énormément d’argent dans ce domaine,en gros comment une compagnie peut verser pour rentrer dans un contrat 200 Milliards FCFA soit 4OO Millions de $ alors qu’elle n’est même pas sûre de faire une découverte. La preuve , les blocs en question ont changé de propriétaires à plusieurs reprises , lesquels n’ont pas jugés nécessaires de réaliser les investissements projetés en raison des risques .Il importe de préciser que ceux accusaient de délit d’initié parlaient de pétrole alors que c’est du gaz qui a été découvert, ce qui montre leur volonté de désinformation: on achète pas du gaz à la place du pétrole.
    Toutefois un contrat signé au nom d’une compagnie peut être cédé légalement à une autre qui reprend les engagements et tout citoyen peut s’associer à des étrangers,en tout cas dans mon pays c’est le cas.
    Pour finir, je voudrais dire que les investisseurs ont peur du bruit et que le Sénégal dispose des bons spécialistes qui exercent à Pétrosen à même de défendre les intérêts de leur pays,simplement on étale pas sur la place publique des informations aussi stratégiques que celles relatives à la recherche pétrolière et gazière.

    • Hé tais toi y a des gens qui ont étudié le pétrole et le gas dans les institutions les plus réputées et ont les contacts qu’il faut pour savoir ce qui se passe. Nous irons au bout de cette histoire, macky le sait.
      Vous croyez qu’on signe comme ça des contrats sans donner de contrepartie? Allez demander c’est quoi BONUS de SiGNATURE.

    • yow ne nous fatigue pas a jouer au connaisseur. Nul part dans ton long texte, il n’est fait mention du role joue par Aliou Sall, frere du president. Rien que cela est suspect (conflit d’interet, delit d’initie?). La place centrale occupee par ses collaborateurs jadis emprisonne dans d’autres pays pour vente de drogue ne te gene pas?

    • mais xeme dans tous les pays les contrats sont signés par le Président et rien ne t’empêche toi-même de t’associer avec qui veut pour solliciter un permis de recherche à condition de respecter les engagements, cela est tout à fait légal.Contrat de recherche ne signifie pas découverte.En plus en cas de découverte ,les réserves n’appartiennent pas à la société , mais à l’État, avec lequel tu peux investir pour développer le gisement et l’exploiter .Si tu es capable, il faut aller chercher des partenaires et les amener à investir au Sénégal où il existe encore des blocs libres ainsi en cas de découverte, tu auras contribué au développement de ton pays, en plus des avantages que tu en tireras , au lieu de passer ton temps à dénigrer et désinformer.Si les liens parlent d’eux- mêmes, dis-nous succinctement ce qu’ils disent. Pour ton information, l’exploitation du pétrole à des règles internationales et personne ne peut s’accaparer d’un gisement de pétrole de manière frauduleuse: le monde est petit et tout se sait .

  4. J’INVITE Mr.BIRAHIM SECK (si ce n’est deja fait) A LIRE VET REGARDEZ LA VIDEO POSTEE PAR Mr.AIDARA SUR DAKAR MATIN DE CE JOUR DU MARDI. JOURNALISTE SENEGALAIS AUX USA.REVELATIONS SUR LES MANIGANCES,LES CONTRATS DOUTEUX,UN ANCIEN TRAFIQUANTS DE DROGUE (d’apres MR.AIDARA),LES PUITS DE PETROLES QU’ONT NOUS PASSENT SOUS LE NEZ GRACE A DES TRACTATIONS DOUTEUSES?LES MILLIARDS QU’ON EMPOCHENT SOUS LA VESTE,AVEC Mr.ALIOU SALL EN CHEF D’ORCHESTRE ET CERTAINEMENT SOUS LA COUVERTURE DE L’ETAT (d’apres MR.AIDARA)A REGARDEZ ABSOLUMENT SUR DAKARMATIN.C’EST INCROYABLE COMMENT ON VENT NOTRE GAZ ET PETROLE ALOR QU’ON VIENT A PEINE DE DECOUVRIR SES PUITS ET RESERVES.INCROYABLE,INCROYABLE.JE N’EN REVIENS PAS

  5. J’INVITE Mr.BIRAHIM SECK (si ce n’est deja fait) A LIRE VET REGARDEZ LA VIDEO POSTEE PAR Mr.AIDARA SUR DAKAR MATIN DE CE JOUR DU MARDI. JOURNALISTE SENEGALAIS AUX USA.REVELATIONS SUR LES MANIGANCES,LES CONTRATS DOUTEUX,UN ANCIEN TRAFIQUANTS DE DROGUE (d’apres MR.AIDARA),LES PUITS DE PETROLES QU’ONT NOUS PASSENT SOUS LE NEZ GRACE A DES TRACTATIONS DOUTEUSES?LES MILLIARDS QU’ON EMPOCHENT SOUS LA VESTE,AVEC Mr.ALIOU SALL EN CHEF D’ORCHESTRE ET CERTAINEMENT SOUS LA COUVERTURE DE L’ETAT (d’apres MR.AIDARA)A REGARDEZ ABSOLUMENT SUR DAKARMATIN.C’EST INCROYABLE COMMENT ON VENT NOTRE GAZ ET PETROLE ALOR QU’ON VIENT A PEINE DE DECOUVRIR SES PUITS ET RESERVES.INCROYABLE,INCROYABLE.JE N’EN REVIENS PAS.PAPE ALE NIANG LE VAILLANT COMBATTANT,MR.BIRAHIM SECK ET TOUS LES PATROTES DE CE PAYS,DEBOUT POUR DEFENDRE NOTRE BIEN.JE VOUDRAIS DIRE DIRE A TOUS SES GENS LA TOT OU TARD VOUS RENDREZ COMPTE.KARM WADE EST LA POUR SERVIR D’EXEMPLE.VOUS RENDREZ COMPTE UN JOUR INCHALLAH.

  6. J’INVITE Mr.BIRAHIM SECK (si ce n’est deja fait) A LIRE VET REGARDEZ LA VIDEO POSTEE PAR Mr.AIDARA SUR DAKAR MATIN DE CE JOUR DU MARDI. JOURNALISTE SENEGALAIS AUX USA.REVELATIONS SUR LES MANIGANCES,LES CONTRATS DOUTEUX,UN ANCIEN TRAFIQUANTS DE DROGUE (d’apres MR.AIDARA),LES PUITS DE PETROLES QU’ONT NOUS PASSENT SOUS LE NEZ GRACE A DES TRACTATIONS DOUTEUSES?LES MILLIARDS QU’ON EMPOCHENT SOUS LA VESTE,AVEC Mr.ALIOU SALL EN CHEF D’ORCHESTRE ET CERTAINEMENT SOUS LA COUVERTURE DE L’ETAT (d’apres MR.AIDARA)A REGARDEZ ABSOLUMENT SUR DAKARMATIN.C’EST INCROYABLE COMMENT ON VENT NOTRE GAZ ET PETROLE ALOR QU’ON VIENT A PEINE DE DECOUVRIR SES PUITS ET RESERVES.INCROYABLE,INCROYABLE.JE N’EN REVIENS PAS.PAPE ALE NIANG LE VAILLANT COMBATTANT,MR.BIRAHIM SECK ET TOUS LES PATROTES DE CE PAYS,DEBOUT POUR DEFENDRE NOTRE BIEN.JE VOUDRAIS DIRE DIRE A TOUS SES GENS LA TOT OU TARD VOUS RENDREZ COMPTE.KARM WADE EST LA POUR SERVIR D’EXEMPLE.VOUS RENDREZ COMPTE UN JOUR INCHALLAH.N’OUBLIEZ PAS AUSSI LA….SONATEL AVEC LES FRANCAIS A L’AFFUT,SI CE N’EST PAS TROP TARD ET BIEN D’AUTRES SOCIETES QUE LES FRANCAIS VOLENT AUX SENEGALAIS.AVEC COMPLICITE CERTAINEMENT AU PLUS HAUT NIVEAU.REAGISSEZ DE GRACE MES LES CITES PLUS HAUT.

  7. Il y n’ y a plus que les peuples nègres qui se font avoir comme des idiots dès qu’il s’agit d’exploitation de richesses dont regorge leur sous-sol ! Les Sud-Américains, les Asiatiques, les Maghrébins( Algérie, Maroc et Tunisie) ont tous dépassé l’époque où on les exploitait sans vergogne ! Le Sénégal sera comme le Congo, le Gabon et la RDC et non comme le Rwanda , encore comme la Mauritanie !

  8. Ce baba Haidara la c’est un menteur je le connais il dis jamais la vérité c un gars du Pds c’est un manipulateur il fait que mentir

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here