Pour faire avaler la hausse des prix de l’électricité, on nous dit que 54% des consommateurs ne seront pas concernés. Ils doivent leur bonne fortune à leur faible consommation, au très peu de matériels qu’ils ont. Disons, au « privilège d’être pauvre ».

Veut-on, par là, demander à cette majorité d’être complice de la spoliation des autres?

Quand, sur un autre registre, ils s’en prendront à la majorité d’aujourd’hui, faudrait-il convoquer la même logique pour rompre les solidarités.

Les unités de production (industries, ateliers…) ont une consommation généralement supérieure à celle des ménages. Une hausse de l’électricité touchera directement ou indirectement le pouvoir d’achat des populations.

Une belle manière de récompenser le peuple Sénégalais !

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here