Dans l’hypothèse où Benno BokkYakaar aurait une majorité parlementaire, si minime soit-elle, la personnalité appropriée pourles fonctions de Président de l’Assemblée nationale est une énigme. L’Institution a besoin d’une autorité qui la réinstalle sur la bonne orbite.

Le nom de Aminata Touré est avancé alors qu’elle n’a jamais déclaré une ambition d’occuper le Perchoir. L’essentiel,pour elle, estla victoire pour permettre à Mackyde s’accommoder d’une majorité parlementaire qui l’accompagne. Et elle bat campagne, ratissant large, s’érigeant en bouclier de Mackyet en soldat de l’APR.

Et pourtant, de nombreux militants souhaitent qu’ellepréside l’Assemblée nationale pour la restauration de son image atteinte par l’absentéisme des députés, les chicaneries, le viol permanent du règlement intérieur et le mépris de l’intérêt national. Récemment, des militants de Sibassor ont exprimé leur souhait de la voir endosser le manteau de restauratrice de la dignité parlementaire. Mais paradoxalement, AminataTouré ne répond jamais à cette revendication politique. L’évocation de son nom pour la Présidence de l’Assemblée nationale semble d’ailleurs l’agacer.Le patriotisme de parti parait luiimposer plus un engagement à la base qu’un agenda pour une Institution. C’est pourquoi, elle est sur tous les fronts, assenant des gifles, démasquant des encagoulés, corrigeant les impertinents et flagellant les faux messies avec aisance et commodité.

Le profil de Aminata Touré

Elle a unepersonnalité indiscutable et une autorité à la fois atavique et flexible. Son attachement inextricable à la reddition des comptes et à la soumission à une obligation de résultats et de comptes rendus, ferait d’elle une Présidente de l’Assemblée nationale qui n’hésiterait jamais à convoquer des débats parlementaires sur des sujets délicats qui méritent une clarification capillaire. Cette pagaille de députés absentéistes et somnambules de la 12ème Législature serait bien endiguée par un nouvel ordre parlementaire. En assumant des fonctions d’Etat ou des responsabilités institutionnelles, AminataTouré met en apnée sa casquette de militante de parti pour ne poser son regard que sur la Loi fondamentale et sur l’intérêt national. C’est justement ce qui explique qu’elle gêne, dans l’APR, les boulimiques, les inassouvis et les prétendus républicains qui ne sont à l’aise que dans le parti-pris partisan et la primauté de leurs gains et arrérages.

Combattue pour son halo

L’APR a un manque criard de personnalités politiques fortes et crédibles, en phase avec la marche du temps et les exigences d’une gouvernance qui porte de l’avant. Ce que la Nation ignore est que AminataTouréy fait peur car elle ne fléchit pas et ne rompt pas, surtout devant les favorisés du hasard. Si, par exemple,la taciturne Awa Gueye, Vice-présidente de l’Assemblée nationale, Prof de Philosophie, incapable de cogiter habilement pour convaincre, l’amorphe Mariama Sarr, la plus improductive Ministre de la Femme que le Sénégal n’a jamais eu, et le polémiste à gage Diène Farba Sarr qui ne se délecte que par la violence du propos, ont fulminé contre la percée de AminataTouré à Kaolack, c’est en raison de la conscience de leur manque de aura. Au seul bruit de botte de AminataTouré, ils paniquent et palpitent.Or, c’est Macky Sall qui a besoin de personnalités comme elle, à l’Assemblée nationale. Ni le Sénégal, ni lui-même n’ont besoin d’un vieux de la vieille Senghorie ou d’un lobbyeur aventurier pour la diriger. La Présidence du Parlement a besoin d’une personnalité de valeurs, née après les Indépendance et qui incarnerait le renouvellement et le rajeunissement du personnel politique dirigeant.

Pour une Assemblée résolument nationale

Cette 12ème Législative a eu un grand problème de députés sérieux et représentants du Peuple. Le règlement intérieur a toujours été violé. Les députés ne se présentent que pour des dossiers politiciens. Ils sont absentéistes et sont, en majorité, de grands loirs qui ne font que somnoler s’ils sont présents.Nul ne garde en souvenir des députés, à l’exception d’une infime minorité, poser les problèmes du Sénégal, de la gouvernance, des dossiers d’Etat délicats, des tourments sociaux qui ankylosent les citoyens.

Pour son retour aux valeurs, AminataTouré a un atout, celui est d’être une femme de tête et de poigne. Qui, à part elle,a dans Benno Bokk Yakaar la carrure et l’aura nécessaires pour présider cette Institution ? C’est la grande question. Ce qui est indubitable est que Aminata Touré est une figure charismatique qui ne craint pas d’exprimer ses points de vue avec aplomb. Sa détermination insuffle une énergie à tout ce qu’elle entreprend. Les idées et les projets ne lui manquent pas. Elle aime les défis. Elle ne fléchit jamais, étant toujours prête à tout faire pour que les missions qu’elle accomplit soient à la hauteur des attentes. En trouve-t-on à l’APR ? C’est un vrai débat. Mais ce n’est point l’adouber que d’agréer qu’elle serait une bonne Présidente de l’Assemblée nationale.

Le Piroguier

rewmi.com

PARTAGER

7 Commentaires

  1. Aminata Touré réclamée à la tete de la future assemblée nationale et par qui ? très drole pouah n’importe quoi

  2. Elle a le caractère qu’il faut pour tenir conduire la prochaine assemblée qui sera certainement la plus mouvementée de l’histoire du Sénégal. Khalifa, Barthy, Gackou, Me Elhadj Diouf, Abdoul Mbaye dans une seule assemblée, ce sera une tribune bien difficile à maitriser.

  3. La femme laide à la bouche oblique qui est synonyme de la haine ne mérite pas de conduire notre assemblée nationale . Moi , je ne la réclame pas .D’ailleurs je vais initier une pétition pour dire “NON à Aminata TOURE pour l’Assemblée Nationale”

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here