La famille de feu Yahya Mamadou Diop, médecin réanimateur à « Sos Médecin », disparu lors du crash de l’aéronef de Senegalair, samedi dernier, a organisé une cérémonie de prières, hier à Dieupeul 4. Parents, amis, et voisins sont venus lui rendre un dernier hommage.

La famille du médecin réanimateur Yahya Mamadou Diop a organisé, hier à Dieupeul 4, une cérémonie de prières pour le repos de l’âme du défunt. Parents, amis proches et voisins ont pris part à cette cérémonie. Ils en ont profité pour présenter leurs condoléances. A 11h déjà, la maison refusait du monde. Les mines tristes, les uns et les autres étaient encore sous le choc de la terrible nouvelle. D’ailleurs, vu les circonstances de cette disparition, il nous a été très difficile de recueillir des témoignages. Après plusieurs refus, on nous a conduit chez son frère. Dans un premier temps, il n’a voulu piper mot. Mais devant notre insistance, il a fini par se confier. ‘’Je sors de trois jours d’attente d’informations, donc, je ne sais pas quoi vous dire’’, dit-il, avant de craquer, étreint par l’émotion. Ne pouvant retenir ses larmes, ses parents se mettent à le réconforter.

‘’Sidiya était un homme qui aimait tout le monde. Rien que son métier le prouve. Je retiens de lui sa disponibilité. Nous avons toujours été ensemble et il vouait du respect aux uns et autres’’, témoigne Habib Senghor, un ami d’enfance. Parmi la foule, de nombreuses femmes, chapelet à la main, foulard sur la tête. Impossible de voir les visages. ‘’C’est dur, vraiment dur’’, entend-on de temps en temps dans la foule. Oumou Diallo, membre de la famille et nièce du défunt, accepte de témoigner. ‘’C’était un homme bien. Nous sommes désolés, car nous sommes sous le choc et c’est triste comme nouvelle. Mais rendons grâce au Bon Dieu. Nous avons formulé des prières pour lui’’, renseigne la dame vêtue d’un grand boubou brodé rouge.

Collé Sow Ardo : ‘’C’était mon ami. Yahya m’avait adoptée’’

Plus loin, la styliste Collé Sow Ardo fait d’incessants va-et-vient. Elle ne cesse de donner des consignes à son chauffeur. Devant l’abattement général, elle a pris les choses en main. Dans le style vestimentaire qu’on lui connaît, tunique légère, chapeau sur la tête, elle confie sa douleur. ‘’C’était mon ami. Yahya m’avait adoptée, de même que sa femme. C’est moi qui faisais leurs coutures, tout le temps. Je ne quittais pas sa maison’’, dit-elle avec émotion. Elle finit par prendre un mouchoir, pour essuyer ses larmes.

Ainsi donc, hier, parents et amis ont rendu un dernier hommage à Yahya Mamadou Diop, en espérant que son corps soit retrouvé, pour qu’il puisse avoir des obsèques.

EnQuête

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here