Ibrahima Sène accuse le Khalile général des Tidianes, Serigne Mbaye SY de jeter de l’huile au feu pour avoir exigé la tolérance religieuse à l’ISJA.

Serigne Mbaye SY fait honneur à sa fonction en demandant à l’État de se saisir de l’affaire jusqu’à la fermeture des écoles si elles ne se conforment pas aux lois du Sénégal .

Du point de vue islamique, c’est faire preuve de mauvaise foi et d’inculture qu’Ibrahima Sène réduit le port du voile à une affaire de Shiites libanais.

Le port du voile est une recommandation d’Allah à toutes femmes musulmanes sunnites comme shiites.

Pour rappel c’est bien le Ministre de l’éducation nationale qui est le premier à inviter l’ISJA à respecter la constitution et la Loi d’orientation nº91-du 22 janvier 1991.

Vive la République !
Vive le Sénégal !

Moustapha Diakhate

7 Commentaires

  1. Tu mens Diakhaté ! Le port du voile n’est pas une recommandation de l’Islam et n’a jamais fait partie de la culture musulmane sénégalaise ! C’est une tradition des Bédouins du désert de l’Arabie. Je suis musulman et je connais ici à Dakar des dizaines et des dizaines de parents d’élèves musulmans pieux qui interdisent à leurs enfants de porter le voile. Ce n’est pas dans notre culture. Arrête de mentir !

  2. Le voile n’a rien dislamique
    Ce n’est pas notre tradition
    Nous c’est le moussore alors laissez nous tranquille avec vos histoire de foulard ou allez sans les daaras et non au lycée catholique
    Il faut un peu de respect cela fait aussi partie de la religion non?

  3. En vérité, le port du voile islamique est une recommandation explicite du Saint Coran et fait donc partie intégrante du culte :

    (59) Ô Prophète ! Dis à tes épouses, à tes filles, et aux femmes des croyants, de ramener sur elles leurs grands voiles : elles en seront plus vite reconnues et éviteront d’être offensées (harcelées). Allah est Clément et Miséricordieux. (33. Les Coalisés : 59 – Al-Ahzâb)

    Et en principe, il ne devrait pas y avoir de problèmes pour les différentes communautés confessionnelles à s’entendre sur une constitution, une loi ou un règlement intérieur. En effet, les obligations religieuses des trois religions monothéistes (Islam, Christianisme et Judaïsme) sont quasi-identiques [42. La Concertation (ou La Délibération) : 12-15 – Ach-Chûrâ’]. Oui, le Coran enseigne explicitement que la Thora et l’Évangile, révélés respectivement aux prophètes Moïse et Jésus fils de Marie, sont aussi ‘’Direction et Lumière’’ [(5. La Table Servie : 15-19 … 44-50 – Al-Mâ’idah)]. Et donc à l’évidence, une loi d’inspiration islamique ne devrait nullement déranger un chrétien ou un juif, en quoique ce soit ; et pareillement pour une loi d’inspiration biblique, à l’égard d’un musulman ; dès lors, si les membres de la communauté, toutes confessions confondues, se concertent, ils devraient trouver un consensus large à défaut d’une convergence parfaite. Et c’est dire toute l’importance de la concertation et du dialogue en Islam [42. La Concertation (ou La Délibération) : 36-43 – Ach-Chûrâ’].

    Au demeurant, la Bible recommande le port du voile, comme le déclare Saint Paul dans son Epître aux Corinthiens : « … Je veux que vous sachiez que le chef de tout homme, c’est le Christ ; que le chef de la femme, c’est l’homme ; et que Dieu est le chef du Christ. … . Si une femme ne porte pas de voile qu’elle se coupe aussi les cheveux. Or il est déshonorant pour une femme d’avoir les cheveux coupés ou la tête rasée ; qu’elle porte donc un voile … À cause des Anges, la femme doit porter sur la tête un signe de soumission. Au reste, aux yeux du Seigneur, la femme ne va pas sans l’homme, ni l’homme sans la femme ; car si la femme a été tirée de l’homme, l’homme de son côté, naît de la femme, et tous deux viennent de Dieu … ». (1.Corinthiens 11 : 1-16)

    La Vierge Marie n’était-elle pas toujours voilée ? N’est-il pas incompréhensible qu’un établissement scolaire d’obédience chrétienne interdise le port du voile ?

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here