XALIMANEWS : La composition du nouveau Secrétariat Exécutif  National du PDS a causé beaucoup de départs. La décision de Gorgui de faire de son fils le successeur, a été contestée par ses proches. Me Sall, Babacar Gaye, Abdou Aziz Diop, Alinard Ndiaye et plusieurs responsables libéraux, ont dit « non » à Gorgui et tournent le dos à Wade fils.

Mais l’homme de Doha est soutenu par la crème du PDS.  Karim Maissa Wade peut compter  sur le soutien des puissants libéraux, qui, jusqu’à présent contrôlent leurs bases.  Ces responsables sont : Bara Gaye (le maire de Yembeul, surnommé le l’homme de la banlieue), «Dr Cheikh Dieng, (le maire de Geedah Thiaroye Kao), les députés Woré Sarr, Mame Diarra Fam et  Toussaint Manga , Doudou Wade ; Frank Daddy Diatta( coordinateur du Meel, surnommé le grand rassembleur ) et plusieurs hautes responsables. Des responsables de  la diaspora ont aussi volé au secours du protégé de Me Wade..

Interrogé par la rédaction de Xalima, un responsable libéral de la banlieue, déclare : «  tous ses frustrés, n’ont aucune base politique, s’ils sont connus aujourd’hui c’est grâce à Abdoulaye Wade. Karim Wade va succéder à son père. Le PDS appartient au President Abdoulaye Wade ».

Les observateurs ont les yeux fixés sur l’avenir du PDS.

3 Commentaires

  1. Ce qui est important : c’est le travail à la base pour gagner les futures élections municipales, législatives et présidentielles pour le compte de notre Parti.

    Nous demandons à tout un chacun de nous de nous donner la main dans la main pour la triomphe du PDS.

  2. je me demande pourquoi ils haïssent à ce point karim wade qui m’a l’apparence d’un gars discipliné et respectueux. Le pb de ces gens là, je veux dire ceux qui ont quitté et ceux qui restent tout en contestant les décisions de wade, comme ils ne peuvent pas insulter wade pour les beaux yeux de macky, donc ils s’attaquent au fils pour les récompenses de macky. Je ne suis pas contre Wade de vouloir léguer son parti à son fils. C’est wade qui a fabriqué le pds de toute pièce son énergie, son argent, il a même payé de son corps pour ce parti dont il est le seul bailleur. C’est vrai il a été accompagné par ces gens dans bcp de combats et à mon avis ils ont tous été récompensés par wade quand il était au pouvoir. la plus part d’entre eux s’asseyent sur une immense richesse avec de hautes fonctions dans l’état dont ils n’avaient pas le mérite comme souleymane ndéné ndiaye, Maintenant ils veulent que wade déshérite son fils pour leur léguer son parti qu’ils vont à coup sur bazarder a macky sall et détruire définitivement l’héritage politique historique de wade dont macky sall ne rêve que de ça vu les actes qu’il pose à l’égard de wade depuis qu’il est au pouvoir. Qui est mieux placé que karim wade de porter cet héritage politique de wade? ces gens doivent savoir raison garder et faire profil bas, soit ils acceptent les décisions de wade comme ils l’ont toujours fait quand il était au pouvoir soit ils partent et créent leur propres partis comme l’ont fait d’autres avant eux. Ce qui se passe au pds n’est pas le propre de ce parti seulement, tous les partis politiques au sénégal marchent de la meme façon, qu’on me dise qui a hérité le parti de cheikh abdoulaye dieye, qu’on me dise à part macky sall qui fait quoi à l’apr? ce parti lui appartient à 100% l’ancien siege , le nouveau siege, et le matériel à l’intérieur tout lui appartient et pensez vous que macky sall laissera ce parti dans les mains de n’importe qui au nom d’une soit disante démocratie interne? et c’est la meme chose aussi à rewmi de idrissa seck qui nomme qui il veut et dégomme qui il veut idem à l’afp de moustapha niass etc….

  3. La question est de fond: un parti politique ne peut être assimilé à une entreprise familiale pour une dévolution de père a fils Certains défroqués ignorants m’ont aucunement conscience que cette approche anachronique et antidémocratique pourrait mettre le pays a feu et a sang ! On ne comprend pas le mutisme de la classe politique interpellée dans son ensemble sur une question aussi grave qui perdure dans son processus et son développement

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here