Avec l’indisponibilité de six semaines de Sadio Mané, qui souffre d’une blessure aux ischio-jambiers, le Sénégal se rendra en Afrique du Sud sans son maître à jouer. Mais le natif de Bambaly ne serait-il pas sacrifié par les staffs technique et médical des «Lions» ?

Qui est responsable de la blessure à la cuisse de Sadio Mané ? Une question qui va difficilement trouver réponse. En tout cas, du côté de Liverpool, on s’offusque du fait que le joueur qui est arrivé blessé en équipe nationale, «soit mal ménagé» par les staffs technique et médical des «Lions». Conséquence : il sera éloigné des pelouses pour une durée estimée à six semaines. Sadio Mané va ainsi rater la double confrontation contre l’Afrique du Sud les 10 et 14 novembre prochains. En Premier League et en Ligue des Champions, les Reds vont aussi souffrir de cette absence de leur virevoltant attaquant. Quel coup dur !

Dire que tout ceci a été provoqué par une négligence. Pour rappel, arrivé le lundi 2 octobre en regroupement, à Saly-Portudal, Sadio Mané n’a pas pris part aux séances d’entraînement collectives de mardi et mercredi. Il avait été souvent ménagé par le staff technique, qui le mettait à la disposition du préparateur physique. Il se contentait juste de faire quelques tours de piste et des étirements. Le staff médical qui avait le devoir de renseigner sur quoi souffrait l’attaquant des «Lions», s’est emmuré dans le silence. Les observateurs pensaient ainsi plus à une stratégie élaborée par le coach Aliou Cissé pour cacher son jeu. Que nenni.

Selon une source très proche du sociétaire de Liverpool, «Sadio Mané souffrait de la cuisse. Et il n’a pas été aidé par le staff technique des «Lions» qui l’a fait jouer pendant 89 mn sur un gazon synthétique», déplore l’interlocuteur de WalfQuotidien qui a requis l’anonymat. «C’est vrai que la responsabilité peut être partagée, parce qu’il appartenait aussi à l’intéressé, qui est à même de savoir de quoi il souffre, de ne pas prendre de risque. Mais, ne serait-ce qu’en partant de son comportement sur la pelouse, on a tous noté que Sadio Mané n’était pas dans son jour. Aliou Cissé devait ainsi le sortir le plus tôt possible pour éviter ce qui est malheureusement arrivé», se désole la même source.

Ainsi, avec les absences de Sadio Mané, qui est le fer de lance de son attaque, de Kara Mbodji, qui est la tour de contrôle de sa défense et du percutant Ismaïla Sarr, le Sénégal sera handicapé dans sa double confrontation contre l’Afrique du Sud. Mais avec le bon effectif dont il dispose, des solutions de rechange ne manqueront pas à Aliou Cissé, qui est juste à la recherche d’un point pour assurer la qualification du Sénégal au Mondial de Russie 2018.

Walfnet

PARTAGER

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here