Emmanuel Macron a annoncé ce lundi l’envoi de 220 soldats supplémentaires au Sahel pour renforcer Barkhane, la force qui combat les djihadistes dans la région.

« J’ai décidé d’engager des capacités de combats supplémentaires, 220 militaires viendront renforcer les troupes de Barkhane » (qui compte déjà 4.500 hommes), a déclaré le président français à l’issue d’un sommet avec les présidents des pays du G5 Sahel  (Tchad, Niger, Burkina Faso, Mali, Mauritanie) à Pau. 

Emmanuel Macron avait averti avant ce sommet qu’il mettrait toutes les options sur la table, même celle d’un retrait ou d’une décrue de Barkhane. C’est l’inverse qu’il a décidé.

20 minutes

1 Commentaire

  1. La question est de savoir si nos états Africains devraient continuer à dépenser des centaines de milliards en moyenne chaque année pour préparer une guerre conventionnelle contre un autre pays voisin. A mon avis, dès lors que le constat est fait, avec la situation au Nord Mali, au Burkina, et au Niger, sans oublier le Tchad que nous sommes incapables de faire face à des groupes de combattants estimés à 800, motivés, dont au moins 30% de gamins de moins de 16 ans, il faudrait repenser les objectifs de nos forces de défenses. C’est honteux, pour tout Africain ayant quelques compétences au combat armé, d’entendre dire par Ouatta et Macky Sall que n’eut été la France et son intervention dénommée » SERVAL » les combattants Djihadistes d’Aqmi, du Mujao et leurs alliés Touaregs auraient marché sur Bamako ensuite sur Dakar. Il n’y a rien de plus bête que de dire des idioties pareilles dans la mesure où les forces de défense et de sécurité du Sénégalais feraient d’une seule bouchées tout groupe armé qui essaierait de s’infiltrer au Sénégal par quelque frontière que ce soit. D’autre part, ceux qui se battent au Nord Mali, à la frontière de ce pays avec le Burkina, au Niger et au Tchad n’ont rien à faire au Sénégal, ni aujourd’hui, ni demain, comme hier. Nos deux chefs d’états, Macky Sall et Ouattara nous prennent pour des poules mouillées en faisant de telles déclarations de poltrons, à moins que ce soit pour mieux s’installer et perdurer au pouvoir en faisant peur à ces millions de leurs compatriotes qui pourraient penser que sans eux, les terroristes viendraient les égorger ! Ne nous laissons pas manipuler par ces deux-là dans la mesure qu’à moi et à 300 Sénégalais ayant été formés à la guerre nous pourrions assurer la quiétude des Sénégalais contre toute infiltration de terroristes de Saint-Louis à Tambacounda ! Le patriotisme demande de l’abnégation, c’est tout, d’autant plus que jusqu’à l’extinction du soleil, des combattants assez téméraires ne s’infiltreront jamais au Sénégal, ils se fichent de nous !

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here