Les députés ont appelé à la réhabilitation de plusieurs maternités ainsi que des postes de santé. Ils se sont, en outre, préoccupés de la situation sanitaire précaire dans les prisons et ont attiré l’attention du ministre sur la qualité de l’eau et son impacte sur la santé des populations. Les députés ont réclamé le renforcement des dotations dans les centres de santé en équipements, logistique (scanners, ambulances médicalisées…), personnel (sages-femmes, infirmiers, spécialistes). Ils ont interpellé le ministre sur les critères de recrutement et de répartition du personnel de la santé et des bourses de spécialisation. Les députés n’ont pas manqué de fustiger la « publicité tapageuse » pratiquée par certains tradipraticiens à travers les médias.

En rapport avec la carte sanitaire qui servira de référentiel sur les 10 ans à venir, le ministre promet que des correctifs seront apportés au bénéfice des régions périphériques. Elle dit avoir pris bonne note des différentes demandes pour la réhabilitation des structures de santé. Concernant la santé des détenus, le ministre rappelle que les infirmeries logées dans les prisons relèvent de la tutelle du ministre de la Justice. Cependant, son département prend en charge les détenus dans le programme de la lutte contre la tuberculose.

Elle s’est dite consciente de l’importance de la qualité de l’eau et de son impact sur la bonne santé des populations. A propos de la publicité des tradipraticiens dans les médias, le ministre informe qu’un projet de loi a été introduit dans le circuit et va bientôt passer en conseil des ministres, après son examen par la Cour suprême.

lesoleil.sn

2 Commentaires

  1. L’interdiction de la publicité sur ces prétendues médecine traditionnelles devait intervenir depuis des décennies ! La médecine traditionnelles, telle que pratiquée en Chine et en Inde par exemple est basée sur des vérifications scientifiques, ce qui fait que les structures ( hôpitaux et cliniques)qui la pratiquent n’ont rien à envier aux structures de médecine moderne. Tous ceux qui gagnent des millions par mois dans cette pratique, devraient être contrôlés par un organisme étatique pour vérifier si leurs prétentions sont justifiées.

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here