Le coup d’envoi donné par le professeur Babacar GUEYE a précipité les acteurs dans le débat autour du nombre de mandats de l’actuel président de la République.
Pour avoir soutenu que le locataire du palais de l’avenue Roume peut bien envisager un troisième mandat, le constitutionnaliste a donné du grain à moudre à la classe politique. Interpellé par le journal Vox Pop, le porte-parole du gouvernement trouve que ce débat est « sans objet » pour avoir été tranché par le principal concerné lui-même. Pour Seydou GUEYE, ce que la constitution dit à ce sujet « est clair et limpide comme de l’eau de roche ».
« Le mandat qui lui sera renouvelé en 2019 par les Sénégalais sera son deuxième et dernier mandat consécutif qu’il va exercer à la tête de l’Etat du Sénégal jusqu’en 2024, pour passer ensuite le témoin à un autre Sénégalais » a déclaré le porte-parole de l’APR. Faisant dans l’ironie, Seydou GUEYE d’ajouter : «je suis heureux de l’entendre dire que le deuxième mandat est acquis en 2019 ».

WALFNet

PARTAGER

5 Commentaires

  1. Pour lever TOUTE ÉQUIVOQUE il fallai parler de SECOND ET DERNIER MANDAT !
    Quand on dit DEUXIÈME,il y a toujours le spectre de TROISIÈME …
    Retournez à l’école Cher Seydou Gueye !

  2. Et pourquoi devrions nous croire à la parole d’insipides menteurs?
    – mensonge 1: mandat de 5 ans promis devenu 7 ans.
    – mensonge 2: gouvernement de 25 ministres promis devenu 42 ministrons.
    – mensonge 3: 500 milles emplois promis et même pas 2000 emplois créés.
    – mensonge 4: Demonarchisation promis devenu dynastie.
    – mensonge 5: patrie avant parti promis devenu famille avant parti avant patrie.
    – mensonge 6: justice promise devenu dictature avec des emprisonnements records.
    Etc

  3. Des propos clairs et sans ambiguïté. Le mandat de 2024 s’il est accordé sera le deuxième et le dernier. Un président sobre, transparent, honnete et dignement républicain

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here