Xalimanews- En revenant sur son arrestation, Mme Soham Wardini, première adjointe au maire de Dakar explique le geste qui leur a valu, elle et ses 18 autres camarades, un début de semaine chaud à Dakar. Elle confie qu’elles sont, d’ores et déjà, en train de dérouler une stratégie pour la libération du maire de Dakar.

« Je me suis rendue à Rebeuss à 10h pour voir le Maire. Je l’ai vu confiné dans un box vitré. Il m’a dit qu’il ne souhaitait plus recevoir de visites dans ces conditions. J’ai éclaté en sanglots. Khalifa Sall a été privé de prière à la mosquée, de wasifa, de qadara et de promenades dans la cour de la prison. Il est isolé et le nombre de visites a été réduit de 20 à 10. C’est écœurant. C’est vers 13h que nous nous sommes décidées à descendre sur le terrain, barrer la route ne serait-ce que 5 minutes pour montrer notre colère. Tout a été improvisé et ce n’était nullement pour saboter la visite de l’hôte du président de la République.

Ce sont nos enfants avec qui nous étions qui nous ont donné plus de courage. On nous a amené à la Police du Plateau comme au Commissariat central mais personne n’avait peur. C’est pourquoi, tous les mercredis, ce sera « 1h pour Khalifa » en l’honneur de notre maire. Il devrait savoir de là où il est qu’il y a des gens qui prennent des risques pour le faire sortir de prison au plus vite. Il nous faut accélérer le rythme pour le faire sortir au plus vite et les femmes ont montré la voie aux hommes”.

PARTAGER

1 Commentaire

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here