Accueil en France d’un président africain par un ou une ministre.

Les époques sont différentes. Les deux hommes aussi. Thomas Sankara et Macky Sall. Leurs attitudes face à deux présidents français nous interpellent d’autant qu’elles resteront à coup sûr gravées dans l’histoire. Ces deux attitudes illustrent parfaitement leur conception même du respect de la fonction présidentielle. Mais pas que. La dignité de l’homme noir elle-même.

Reprenons les faits. Thomas Sankara d’abord. Lors de sa viste d’état en France alors sous la présidence de Mitterrand, à peine descendu de l’avion qu’il menace de reprendre celui-ci pour rentrer au Burkina Faso. Motif de sa colère. L’humiliation qu’il déduit du refus implicite de son homologue français de ne s’être pas déplacé pour l’accueillir, préférant envoyer un ministre. L’incident diplomatique est frôlé, Mitterrand sauve la relation diplomatique en se rendant ipso facto à l’aéroport pour aller accueillir le président révolutionnaire Burkinabé. De la colère de Mitterrand Thomas Sankara n’en a cure car lui n’entend pas lésiner sur les moyens quand il s’agit de défendre son honneur et par extension l’honneur de l’homme noir. Sankara se vantera d’avoir relevé et la dignité de la fonction présidentielle et celle de l’homme noir tout court. Macky Sall a été accueilli par une ministre de Hollande. Il ne s’en offusque pas. Du moins apparemment. En effet au vu des sourires qu’ils affichaient, lui et la ministre venue l’accueillir rien ne laisse penser que Macky se soit offusqué de ce que Thomas Sankara avait assimilé à un rabaissement de sa fonction présidentielle. Ce sont les patriotes internautes sénégalais qui l’ont fait à sa place. Ils sont très nombreux ces sénégalais de toutes couleurs politiques qui expriment à travers le web toute leur désapprobation de l’humiliation infligée à leur président continuent.

Abdoulaye Mbodji
Journaliste. Promotion 2005/ Ecole Supérieure de Journalisme de Paris.

PARTAGER

2 Commentaires

  1. De grâce, chers journalistes Sénégalais, dites à nos dirigeants, Président, ministres et autres représentant du peuple qu’en Europe, les hommes et femmes politiques ne se font pas des accolades ! Aucun ministre En Europe ne se permettrait de faire des bises à un Président ou à un premier ministre Européen ! Nos hommes politiques pensent que faire la bise à une personnalité politique Françaises est une marque de considération. Cette femme ministre ne pourrait jamais faire des accolades à un de ses collègues Allemands, à fortiori madame Merkel !

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here