Le Président du parti Rewmi, Idrissa Seck n’a soufflé que pendant le Grand Magal de Touba avant de reprendre ses visites de proximité auprès des populations. En effet, ce jeudi 16 novembre, le département de Thiès est à l’honneur et a reçu le Président du Conseil départemental de Thiès, dans une forte ambiance où l’on a retenu la complicité qui prévaut entre Idy et les populations de ladite localité.

C’est dans la Commune de Tivaouane que Mara Seck a débuté ses rencontres, où il a bénéficié d’un accueil chaleureux. Après la ville sainte, Idy a fait cap sur la Commune de Taïba Ndiaye. À l’écoute des populations, il a enregistré des doléances d’ordre primaire. Par exemple, dans le village de Keur Magueye Dieng, grande a été la surprise de Idy, de découvrir que des citoyens peinent à avoir une vie décente, où l’eau qui est indispensable à la vie, se fait rare dans cette localité, privant du coup ces populations de mener leurs activités champêtres dans de bonnes conditions.

Arrivé dans la Commune de Darou Khoudoss, la situation est encore beaucoup plus catastrophique, où l’ancien Premier ministre a trouvé des populations laissées à elles-mêmes. Ainsi, dans le village de Ndong, elles ont décrié le manque d’infrastructures sanitaires qui hantent leur quotidien. Aussi ont-elles fait état de la rareté des pistes de production qui faciliteraient leurs activités et leurs déplacements, en vue de l’écoulement normal de leurs productions agricoles.

C’est le même son de cloche dans le village de Béer, dans la Commune de Diendére, où les activités maraîchères des femmes sont freinées par un manque criard d’eau. Idrissa Seck a pris bonne note et a donné rendez-vous aux populations en 2019, pour que tout cela soit un mauvais souvenir. Avant de quitter, celles-ci n’ont pas manqué de lui renouveler leur estime et leur confiance d’autant plus que Idy est un des leurs.

Le Président du Conseil départemental de Thiès ne s’arrêtera pas en si bon chemin, car il compte faire 10 jours dans les départements de Thiès, de Louga, de Linguère et de Kébémer. Cette 2e étape d’écoute se prolongera jusqu’à la veille du Maouloud.

leral.net

PARTAGER

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here