Avec un milieu de terrain très créateur en termes de profils
techniques, Aliou Cissé affichait son intention sans surprise de
mettre la pression sur un adversaire très faible pour rivaliser contre
les joueurs du Sénégal.
Cette intention s’est concrétisée dans le jeu avec une possession de
balle non stérile d’environ 62% ponctuée par une pléthore d’occasions
de buts.
Le score de 2 buts à 0 est quasi une déception par rapport aux
occasions nettes manquées par les attaquants sénégalais notamment
Mbaye Niang qui aurait pu alourdir le score.
Il est certes très tôt pour comparer l’équipe du Sénégal avec ses
potentiels concurrents pour le titre mais ils ont presque tous gagné
sur le fil.
Le vrai test sera évidemment ce jeudi face à l’Algérie qui est un
adversaire coriace en termes de qualité de jeu aussi bien sur le plan
physique que technique. On verra également comment l’équipe se
comportera avec le retour de suspension de Sadio Mané qui reprendrait
probablement le couloir gauche au détriment de Keita Baldé à moins que
le coach fasse d’autres choix..

Les buts :
27e minute : Une belle sortie de balle de Wague vers Ismaila Sarr qui
fait une passe à Gana qui décale le ballon vers Keita-Baldé, qui d’un
tir croisé du pied gauche trompe le gardien (1-0).
64e minute : Un corner tiré par Keita-Baldé repoussé par un défenseur,
et sur le 2e ballon, Krépin reprend avec une superble demi-volée qui
finit au fond des filets (2-0).

L’analyse des performances individuelles permet de constater :

Edouard Mendy : Un match très tranquille en l’absence quasi de tirs
cadrés de l’équipe adverse. Il est resté concentrer sur de très rares
interventions à faire notamment sur sa sortie à la 30e minute pour
anticiper une balle en profondeur pour la mettre en touche et un duel
gagné face à Sammatta à la 70e minute même si l’arbitre a finalement
sifflé un hors jeu.

Moussa Wague : Il a été très entreprenant sur le plan offensif en
offrant des solutions en avant et en cherchant des combinaisons pour
appuyer Sarr sur les phases offensives. Défensivement, il n’a pas été
inquiété mais son style de jeu consistant à toujours faire une passe
plutôt que de dégager risque de lui jouer un sale tour notamment à la
30e minute (remise hasardeuse de la poitrine au gardien qui a failli
profiter à l’attaquant tanzanien mais Koulibaly a bien couvert) et sur
le corner concédé en faisant une passe quasi à l’aveuglette au gardien
(37e minute) alors que c’était plus simple de dégager en touche et se
replacer.

Youssouf Sabaly : À l’instar de son compère latéral droit, il a été
solide et très disponible pour offrir des solutions offensives comme
ses belles remontées de balle notamment à la 18e minute. Néanmoins, il
a beau avoir l’habitude de jouer à gauche (bien que droitier), on
constate un manque d’automatisme pour mener à bout ses actions pour
faire des centres par exemple.

Salif Sané : Pour la vingtaine de minutes jouées, il a été solide au
marquage avant de sortir sur blessure. Son remplaçant Cheikhou
Kouyaté est vite rentré dans le match avec quelques apports offensifs
comme sur le but refusé à la 33e minute pour faute de main et quelques
interventions pour écarter le danger. Néanmoins, il a été hésitant sur
certaines actions avec des pertes de balles en tentant de dribbler ou
des relances très approximatives. Il y a lieu de s’interroger sur son
placement et son marquage en tant que défenseur central surtout face à
des attaquants qui jouent ballon pied.

Kalidou Koulibaly : Une prestation très solide notamment sur les duels
et la couverture pour ne donner aucune opportunité à l’équipe adverse.
Il a été présent sur les corners notamment sa tête non cadrée à la 23e
minute. Il s’est plus illustré dans ce match avec ses relances du pied
gauche quasi millimétrées pour offrir de très belles occasions : une
balle en profondeur prolongée par Krépin et une superbe relance (55e
minute) dans l’axe pour Mbaye Niang qui réussit son contrôle mais n’a
pas réussi à frapper.

Gana Guèye : Une bonne prestation sur l’ensemble du match en essayant
de bien utiliser la balle avec des combinaisons. Il s’est souvent
projeté vers l’avant pour apporter du surnombre. Il a offert la passe
décisive sur le premier but en décalant le ballon pour Keita Baldé et
a manqué le cadre sur un centre en retrait de Sarr.

Pape Alioune Ndiaye : Très combatif au milieu avec beaucoup de duels
gagnés, ce qui lui a valu un carton jaune. Il a souvent bien utilisé
le ballon en combinant avec ses compères ou en essayant de casser les
lignes. À la 42e minute, il a failli réussir un joli geste technique
avec son retourné acrobatique non cadré suite à un centre de Keita
Baldé.

Krépin Diatta : Pour sa 3e titularisation avec l’équipe, sa prestation
a été bonne, élu homme du match. Dès la 2e minute, il intercepte un
ballon au milieu et offre une énorme occasion à Mbaye Niang qui aurait
dû marquer le 1er but. Par la suite, il s’est un peu éclipsé pour la
suite de la 1e période sauf quelques actions. C’est surtout en 2e
mi-temps qu’il s’est éclaté avec une bonne vista dans ses passes en
étant disponible pour assurer la transition.
À la 64e minute, il inscrit le 2e but en reprenant d’une demi-volée
magistrale, un 2e ballon repoussé par la défense adverse suite à un
corner de Keita Baldé. Avec moins de pression, il devrait sans nul
doute nous sortir de meilleurs matchs car son aisance technique sera
un maillon très important pour mettre sur orbite les attaquants.

Ismaila Sarr : Il a joué sur ses qualités en provoquant l’adversaire à
tout moment de par ses accélérations et débordements. Son impact a été
énorme sur le flanc droit en bien combinant avec Wague. Il s’est
offert des occasions avec une tête cadrée sortie en corner à la 46e
minute et un tir croisé qui aurait pu terminer au fond à la 84e minute. Il aurait pu obtenir un penalty sur une faute flagrante du
défenseur dans la surface.

Keita Baldé : En l’absence de Sadio Mané, il a assumé le leadership en
attaque en provoquant la défense adverse avec des dribbles et
débordements intéressants et en jouant sur sa vitesse et ses qualités
techniques. Les balles arrêtées tout comme les centres en cours de jeu
ont été bien exécutés pour offrir des occasions à ses coéquipiers
notamment à la 31e et 41e . Son but à la 27e minute d’un tir croisé du
gauche est bien mérité et il aurait pu conclure sur la passe en
retrait de Sarr à la 53e minute.

Mbaye Niang : Quand un attaquant ne marque pas, la conclusion hâtive
est qu’il n’a pas fait un bon match. Au vu du nombre d’occasions
réelles manquées (environ 8), il semble passer à côté de son match.
Néanmoins, sur la disponibilité, les déplacements et le placement,
rien à dire car il a été redoutable et a bien réussi son match. Il a beaucoup pesé sur l’équipe adverse avec sa protection de balle qui poussait ses adversaires à la faute d’où les cartons jaunes. Son manque d’efficacité a empêché le Sénégal de remporter ce match avec un
large score mais son implication et son engagement ont été énormes, ce
qui augure de belles perspectives s’il fait preuve de réalisme.

2 Commentaires

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here