Double finaliste consécutif de la Ligue des Champions (2018-2019), dont la finale remportée la saison passée, Liverpool a mal débuté sa phase finale de l’édition 2019-2020. En effet, les Reds ont chuté face à un mur imperméable et impénétrable : l’Atlético Madrid au Wanda Metropolitano. En Espagne, les Colchoneros ont fait preuve d’une énorme solidité pour résister aux Reds, l’équipe référence en Europe depuis plus d’un an. Grâce à un but précoce de Saul dans les dix premières minutes, l’équipe de Diego Simeone s’est ensuite sacrifiée pour défendre les cages de l’imperturbable Jan Oblak. Finalement, le portier slovène n’a pas eu de travail à faire puisque les Reds ont frappé 8 fois au but pour 0 frappe cadrée. Le match retour, qui a lieu le 11 mars prochain, est donc ultra-important pour les Reds, puisqu’ils sont obligés de l’emporter par deux buts d’écarts, au moins, pour espérer se qualifier pour les quarts de finale de la Ligue des Champion

Ces derniers mois, les Reds connaissent de grandes difficultés dans la création du jeu, comme en témoigne la première défaite de la saison face à Watford le 29 février dernier. Balayé 3-0 par le barragiste de Premier League, le club de Jürgen Klopp doit profiter de cette affiche de rêve à Anfield pour se relancer et continuer de rêver à un doublé championnat-LDC, et une deuxième Champions League consécutive. A noter que les Reds sont déjà quasi assurés de remporter la Premier League puisqu’ils comptent une quinzaine de points d’avance sur leur dauphin, Manchester City.

Pour le PSG aussi, c’est victoire impératrice face à Dortmund, au Parc des Princes, pour continuer de rêver à la Ligue des Champions. Battus, logiquement, par les Allemands au Signal Iduna Park, les Parisiens devront renverser la vapeur à domicile. Toutefois, la bande de Thomas Tuchel a de grandes chances de devoir réaliser cet exploit sans public, en raison du coronavirus… Une donnée importante puisque le douzième homme est souvent ultra important pour renverser des montagnes. En cas de défaite en huitième, ce qui représenterait le quatrième consécutif à ce stade de la compétition, les Parisiens seraient, à nouveau, la risée de l’Europe.

D’après les statistiques, il est toutefois compliqué de renverser la vapeur lors du match retour. En effet, en suivant les calculs effectués par le site de paris sportifs bwin, 72,5% des équipes qui ont remporté leur huitième de finale aller depuis 2003-2004 se sont qualifiés à l’issue du match retour. Toutefois, une statistique pourrait permettre au PSG de croire à cet exploit, finalement plus accessible que prévu. En effet, les formations à domicile qui l’ont emporté 2-1 au match aller ne se qualifient pas tout le temps pour la manche retour en raison de la règle du but à l’extérieur. En effet, au final, seulement 47,6% des équipes à domicile qui ont remporté ce match aller (2-1) se sont qualifiés. A l’inverse, 52,4% des formations qui ont perdu la première manche ont su inverser la vapeur. Le PSG sait donc à quoi s’en tenir, il faudra gagner et réaliser un grand match.

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here