sidy_lamine_niasse-walf_1_03211147

6 Commentaires

  1. Je Vous avais dit que mon frere est fou , tantôt il s’en prend a moi et MOUSTAPHA NIASS disant que nous sommes les pires ignobles de la terre tantôt il me jette des fleurs comme c’est le cas dans ce discours . En fait il boit les MEDICAMENTS suivants GARDINAL ,TRANSENE , ETC ET AUTRES MEDICAMENTS POUR POUVOIR SORTIR

  2. apres la disparution des gamous traditionnels paeins etremplaces par des gamous en phase avec les princes islamiques voila que certains inaugurent des gamous diebane animes par Satanique Langue Noire

  3. Il y a deux mois, j’ai fait un commentaire sur ce site, Xalima et également sur d’autres sites, pour rappeler ce que j’avais entendu en 2011 lors d’une de ces émissions interactives comme le SQénégal en a le secret . Un « vieux » de 70 ans disdait ceci : «  »Ce que le Président Abdoulaye Wade supporte tous les jours, des insultes de tout genre, des calomnies sur sa famille, sur lui même, dès fois par des gamins de rien du tout, aucun autre Président de la République du Sénégal ne le supporta après lui, les auteurs de ses insultes et calomnies iraient illico à Reubeuss »  » Je crains que nous en arrivions en ce moment, et j’attend la même presse, qui était si prompt à défendre la liberté de la presse monter au crénau pour faire comprendre au Président Macky Sall qu’on ne peut lui accepter ce qu’aucun média n’avait accpecté pour son prédécesseur Abdoulaye Wade le magnanine! Je suis un pur Wadiste qui souhaite que sa vision soit mise en oeuvre par Macky ou par quelqu’un d’autre, parce qu’elle sera d’actualité durant ces quinze prochaines d’année, mais je suis prêt à soutenir Macky dans sa mission, dès lors qu’il ne pose aucun acte qui irait dans un sens qui contraire aux intérêt de notre peuple. Quel que soit notre bord poilitique, la dignité nous commande de dire ses quatre vérités à Macky Sall, afin qu’il sache que le Sénégal est un pays de droit où la liberté d’opinion, d’expression sont de mise et le restera, quoi qu’il fasse, au prix de notre sang si besoin, (Dieu ne plaise !) .

Réagissez à cet article