La puissance de sa voix, la richesse de ses textes ne laissent personne indifférent. Seydina Ndiaye impressionne de par son charisme et son authenticité. Cet artiste sénégalais, aujourd’hui basé à Montréal, a toujours su ce qu’il voulait faire de sa vie, chanter !

Issu de la grande famille de Bouna Alboury Ndiaye, le jeune Baol-Baol a très tôt fréquenté l’école coranique. C’est dans ces rangs qu’il s’est mis à pousser la chansonnette. Mais à l’époque, il s’oppose au refus catégorique de son père de voir son fils, issu d’une famille noble, embrasser une carrière musicale. Seydina Ndiaye se lance alors dans autre chose, la maçonnerie. Mais au bout d’un moment, la passion reprend le dessus.  » J’ai débuté ma carrière musicale à Mbacké aux côtés de Yoro Ndiaye. J’ai également collaboré avec de grands noms de la musique sénégalaise comme Fallou Dieng, Titi, Viviane et des maisons de production », narre-t-il. N’en pouvant plus de la pression familiale et espérant trouver mieux ailleurs, Seydina tente l’aventure et s’envole pour le Canada. C’est dans ce pays que le jeune artiste laisse libre cours à son talent. Il y fait la rencontre de grands artistes. Sa musique a même servi de générique à un film. Seydina enchaîne avec les tournées, les festivals. Récemment, il a collaboré avec le groupe AfrotroniX qui fusionne la musique électronique avec des rythmes africains et du blues touareg. Les spectacles sont un mélange de DJ électro, d’instruments live, de performances de danse africaine urbaine et d’art numérique.
Ce 31 juillet, Seydina Ndiaye lance un nouvel opus intitulé Suuf. Un bijou qui, à coup sûr séduira les mélomanes.

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here