L’arrivée de Sen’Eau dans la gestion du réseau d’eau potable hérité de la SDE est marquée par de grosses inquiétudes et une souffrance accrue des ménages sénégalais dans l’accès à l’eau. Il ne passe presque plus une seule journée sans que les populations ne manifestent leur raz-le-bol. Le comble est entrain de produire à Diamniadio sud-extension où en 2012, tout comme la SENELEC avec un coût et un procédé similaires, pour une extension du réseau de la SDE sur près de 150 m, nous avions supporté un coût global de près de 3 millions de fcfa, précisément 2 952 970fcfa sur la base d’un moratoire avec 50% du coût initialement versé, le reste étalé sur quelques mois (6mois au max.) en raison de +/- 250 000 fcfa par mois.

Après avoir respecté strictement les termes du contrat avec la SDE d’alors, nous avions libéré ce bout de réseau afin de permettre aux populations locales de disposer d’eau à moindre coût à domicile. Car, en tant qu’extension privée, pour s’y raccorder elles devraient payer très peu pendant les cinq années suivantes (2013/2013 – 2017/2018). Mais certains voisins ont estimé trop cher leur accès au tuyau (jusqu’à +/- 150 000fcfa). Alors que, pour nous, ce geste n’est autre qu’un acte citoyen et humain pour soulager la souffrance de la population locale et ainsi contribuer au développement de la zone. C’est, en effet, grâce à ces extensions (électricité et eau) d’un coût global d’environ 6 millions de FCFA que les constructions ont très rapidement vu le jour et la zone entièrement habitée.

Huit années plus tard et quelques mois après l’avènement de l’ère «SEN’EAU», nous avons reçu dans la facture n°11-03-171-835 de notre compteur référencée n° 116019520720, une réclamation de 620 312 fcfa comme arrière de paiement à cette extension sous peine de voir le compteur retiré. Pourtant cette extension sert maintenant à Sen’Eau de prolonger ses raccordements dans la zone maintenant totalement couverte par un nouveau projet d’AEP. Malgré un courrier adressé à SEN’EAU en date du 30 juin 2020 avec ampliations à la SONES, à la Direction Générale de SEN’EAU et au Ministre de l’Eau, nous estimons être injustement coincés entre le marteau de la SDE et l’Enclume de Sen’Eau au vu des menaces persistants de SEN’EAU (lettres de IS 32 01 10 du 08/07/2020 et N°0000598 MG/GF-N°209/2020-DCL du 20/07/2020) . En tant que citoyens sénégalais très insatisfaits de la prestation de nos Sociétés d’Eau, nous faisons confiance à notre Justice afin la machine du capitalisme aveugle n’enraye pas nos droits élémentaires d’accès à l’eau.

Cet article s’inscrit dans le cadre d’une sensibilisation de l’opinion nationale et internationale sur l’impérieux combat global, citoyen et responsable, auquel les sénégalais doivent s’engager. Dans un contexte de Covid-19, à la suite d’immenses efforts de l’Etat du Sénégal dans presque tous les secteurs, une meilleure qualité du service publique en général, et celle du service de l’eau en particulier eu égard au caractère vital de cette denrée, doivent être placées au cœur du contrôle citoyen vis-à-vis de nos Sociétés d’eau plus orientées vers le profit que la gestion qualitative ou la rigueur administrative requises encore moins le social desappauvrissant.

Dr Thierno NDOUR
2551 / 2553, Dimniadio sud-extension
Rufisque – Dakar

2 Commentaires

  1. L’arrivée de Sen’Eau comme beaucoup le prédisaient va marquer la faillite financière et technique de la société de distribution des eaux du Sénégal qu’est qu’ils ont bien géré depuis l’indépendance à part ouvrir leurs grandes gueules pavoiser détourner de l’argent et coucher avec des femmes dans leurs bureaux climatisés ?
    Toutes les sociétés nationales confiées aux soit disant cadres diplômés des universités européennes ou nord américaines ou sénégalaises depuis 1962 ont fait faillite les seules qui résistent sont les sociétés sous tutelle étrangère
    Les régimes corrompus qui se sont succédés depuis 1962 dont le plus pourri et le plus corrompu est celui de Macky Sall ont pour la majorité mis à la tête des sociétés nationales stratégiques Port Autonome Chemins de Fer ICs Sonacos Sonees ect… des hommes politiques pour les récompenser de leur engagement à côté du president laissant de côté les personnes qualifiées pour diriger ces entreprises importantes pour l’avenir de notre nation une fois sur place ces politiciens font en toute impunité ce qu’ils savent faire de mieux détournement de deniers publics recrutement massif de parents et amis népotisme et finissent par mettre à genoux l’entreprise les exemples sont encore visibles faillite de la société nationale des chemins de fer le Port Autonome croule sous des milliards de dettes la poste est en faillite la Sonacos de même ect…
    Sen’Eau dirigée par un membre du parti politique de l’actuel président va subir le même sort
    De Gaulle disait les africains n’aiment pas leurs peuples il avait raison et le régime corrompu et pourri qui dirige ce pays est la parfaite illustration
    Je voudrais signaler à tous les sénégalais que Sen’Eau est entrain de tuer le maraîchage pendant 26 la SDE a travaillé en parfaite harmonie avec les maraîchers et les horticulteurs dans la vallée des Niayes Sébikhotane Pout ect…mais depuis 4 mois les prix des factures d’eau ont quasi triplés l’Etat s’il existe encore dans ce pays doit tout mettre fin à cette rackette mafieuse que la SEN’EAu est entrain de faire subir aux pauvres maraîchers et horticulteurs sinon ce serait la fin de ce secteur où travaillent des dizaines de milliers de femmes et d’hommes qui fournit plus de 80% de la production de légumes et de fruits que les sénégalais consomment par année

  2. Dommage pour ses articles on comprend maintenant comment des étrangers (Français ) et capitalistes véreux viennent nous torturer dans notre propre pays. Les points les plus sensibles sont vendus à ses français. J’espère que nos gouvernants prendront leur courage à deux mains pour rétablir justice pour nos pauvres citoyens. Le Dr Thierno signataire du premier texte avec tous les sacrifices légués aux populations mérite un traitement plus humain. Nous demandons au président d’intervenir pour régler ses problèmes

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here