Au delà des insultes, Moustapha Cissé Lô a fait de graves révélations qui doivent attirer notre attention et davantage nous convaincre que ces parvenus qui nous gouvernent ont fini de piller ce pays.

Moustapha Cissé Lô qui est le premier vice-président de l’Assemblée nationale nous renseigne que:

1- Le Ter a été surfacturé.

2- La réfection du building administratif qui a officiellement coûté 17 milliards a aussi été surfacturée.

3- Farba Ngom s’est accaparé d’une bonne partie du foncier de la foire et a construit une villa avoisinant le milliard aux Almadies.

4- L’immoralité connue (alcool et sexe) d’un proche du couple présidentiel, Yakham Mbaye.

Non sans terminer par menacer de saisir la CREI pour dénoncer les mis en cause. Et de nous faire savoir que le président de la République traine des casseroles. Comme pour dire pour nous faire savoir qu’il est passible aussi de poursuites.

Dans un État respectueux de sa sacralité, le procureur de la République se serait auto-saisi à la minute. Je rappelle que c’est ce même Moustapha Cissé Lô qui avait publiquement informé que ce sont des autorités sénégalaises qui font entrer la cocaïne dans ce pays et qu’il est prêt à délivrer la liste. Pourtant jusqu’à présent non auditionné malgré la gravité de telles révélations.

Moustapha Cissé nous réconforte dans cette vision que le Sénégal doit se laver de certaines ordures humaines. Et la responsabilité de chacun de nous est interpelée.

Tahirou Sarr

2 Commentaires

  1. Vous oublier dans vos commentaires les 70 tonnes de semmances donnes a l’aide de camps du presidents de la republique le colonel Meissa selle Ndiaye du j’amais vus au monde.-

  2. Macky Sall même si par une loi scélérate votée et confortée par son parrain le vieux bandit Abdoulaye Wade qui stipule que le président de la république bénéficie d’une immunité judiciaire dans l’exercice de ses fonctions et qu’il ne peut être poursuivi pour ses actes sait haute trahison ou crime de sang après son départ du pouvoir
    Abdoulaye Wade le bandit justifiait cette loi en disant que c’est une manière pour encourager les chefs d’Etat africains à quitter le pouvoir ce qui est faux cette loi il l’avait confectionnée pour sa propre personne afin d’échapper à toutes poursuites
    Macky Sall croit qu’il est protégé par cette loi et qu’il peut faire tout ce qu’il veut et qu’il ne sera poursuivi par aucune juridiction de ce pays après 2024
    C’est ça son erreur cette loi comporte beaucoup de failles juridiques qui seront exploitées pour entreprendre des poursuites judiciaires contre sa personne après 2024

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here