XALIMANEWS- Une croyance « erronée » fait de la pandémie de Covid-19, une maladie saisonnière. L’été ne protège pas du coronavirus, rappelle l’Organisation mondiale de la santé (Oms) qui a comptabilisé 650.069 morts et plus de 16,3 millions de cas d’infection dans 196 pays et territoires.

L’agence onusienne estime que les saisons ne semblent pas avoir d’impact sur le développement de la pandémie de Covid-19. A la question d’un journaliste sur une quelconque baisse des cas d’infection durant l’été, la porte-parole de l’Oms, Margaret Harris a mis en garde contre toute complaisance concernant la transmission du nouveau coronavirus pendant la saison estivale dans l’hémisphère nord. Elle a affirmé que ce virus ne se comportait pas comme la grippe qui a tendance à suivre les tendances saisonnières. « La saison ne semble pas avoir de répercussion sur la transmission du virus » a déclaré Mme Harris, lors d’un point de presse virtuel, mettant ainsi en garde contre l’illusion d’être protégé en été. «Les gens pensent encore aux saisons », a-t-elle ajouté, remettant en cause cette « idée persistante selon laquelle le virus est saisonnier ». « Même s’il s’agit d’un virus respiratoire, qui sont historiquement saisonniers, celui-ci se comporte différemment », a insisté la Dr. Harris. S’agissant de la « croyance selon laquelle le risque d’infection est moindre en été », la porte-parole de l’Oms relève : «Ce virus aime toutes les saisons ». Mme Harris en veut pour preuve que parmi les pays les plus touchés du monde, le premier, les Etats-Unis, est en été, et le deuxième, le Brésil, traverse actuellement l’hiver.?

L’Oms redoute le scénario d’une conjonction de la Covid-19 et du virus de la grippe?

L’Oms rappelle que ce sont les rassemblements de masse qui affectent la transmission de la Covid-19. Les sources de propagation du coronavirus, ce sont « les gens qui se rassemblent, et les gens qui ne prennent pas de distance sociale, qui ne prennent pas les précautions pour s’assurer qu’ils ne sont pas en contact étroit », a précisé la Dr. Harris. L’agence onusienne reconnaît toutefois que la conjonction du virus de la grippe – qui est saisonnier et frappe en hiver- et du nouveau coronavirus était un sujet d’inquiétude. Un scénario qui risque d’augmenter la pression sur les systèmes de santé. « S’il y avait un mélange, cela créerait-t-il de la confusion?? Ce serait une préoccupation, car si vous avez une augmentation des maladies respiratoires alors que vous en avez déjà une très forte charge, cela met encore plus de pression sur le système de santé », a fait remarquer la porte-parole de l’Oms. Elle encourage donc tout un chacun « à se faire vacciner contre la grippe ». Dans certains pays de l’hémisphère sud actuellement en saison hivernale, l’Oms suit de près la situation à travers un système de surveillance complet permettant l’examen d’échantillons provenant de chaque laboratoire et testés également pour la Covid-19. « Nous constatons dans ces échantillons des taux élevés de Covid », a indiqué la Dr. Harris. Mais l’Oms ne note pas cependant de taux élevés de grippe pour le moment. «Nous attendons donc une saison grippale plus tardive dans l’hémisphère sud », a ajouté la porte-parole. Une évolution qui est conforme à la dernière mise à jour de l’agence onusienne sur la grippe, qui montre une activité grippale actuellement plus faible que prévu dans le monde.?

Plus de 16,3 millions de cas d’infection et plus de 650.000 morts dus à la Covid-19?

A noter que la pandémie du nouveau coronavirus a fait au moins 650.069 morts dans le monde, selon un bilan établi mardi par l’Oms. Plus de 16,3 millions de cas d’infection ont été officiellement diagnostiqués dans 196 pays et territoires depuis le début de l’épidémie. Les États-Unis sont le pays le plus touché tant en nombre de morts que de cas, avec 146.331 décès pour 4,2 millions de cas recensés. Après les États-Unis, les pays les plus touchés sont le Brésil avec 87.004 morts pour 2,4 millions de cas, le Royaume-Uni avec 45.752 morts (299.426 cas), le Mexique avec 43.680 morts (390.516 cas), l’Italie avec 35.107 morts (246.118 cas) et la France avec 30.192 décès (180.528 cas).

Source : Libération online

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here