XALIMANEWS-Le policier-lutteur Pathé Boye plus connu sous le nom de Big Patho est l’invité de la la rubrique « Comment vivre avec le coronavirus » de Xalima de cette semaine. Comme bon nombre de sénégalais, le flic de l’arène trouve que le coronavirus est en train de se propager dans le pays: « pour le moment il faut reconnaître que la situation de la covid-19 est complexe car selon les informations que nous recevons du ministère de la Santé, les cas augmentent et le nombre de décès aussi donc on va juste dire que l’heure est toujours grave », fait-il remarquer.

Poursuivant, il ajoutera que la levée des mesures par les autorités y est pour beaucoup: « sincèrement je pense que la levée des mesures de restriction a changé les choses car les rassemblements se font, les déplacements idem. Voici ce qui a fait que la propagation est devenue plus importante », fait-il savoir non sans préciser qu’en un moment, l’Etat était face à une situation où il était obligé de lever l’état d’urgence: « il faut saluer l’initiative de l’Etat car les sénégalais criaient de gauche à droite pour dire qu’ils en avaient marre de ne pas pouvoir se déplacer », dit-il. Mais, malgré celà, précise-t-il, les gens doivent jouer leur partition pour ne pas que le virus se propage. « Aujourd’hui ils sont obligés de faire dans la discipline pour combattre la covid-19 car sans respect des mesures d’hygiène et de la distanciation sociale, les choses vont s’empirer ». « Et pour dire vrai, d’après ce que nous avons constaté avec le comportement des uns et des autres le nombre de cas va augmenter », regrette-t-il.

Le policier trouve que pour arriver à gérer la situation, les sénégalais doivent avoir un sursaut de patriotisme et mettre un peu du sien. Mais, déplore-t-il, il yen a qui ne facilitent pas la tâche aux autorités.

Contrairement aux scènes qui montraient des forces de l’ordre traquer la population et dont l’atrocite de l’acte a été largement déploré , ce dernier qui a beaucoup joué la carte de la sensibilisation lors du couvre feu. Il explique que c’était sa façon de faire adhérer les gens à la lutte contre la propagation du coronavirus:  » au début j’étais sur le terrain pour sensibiliser et informer avec l’émission que je produisais en direct sur YouTube avec, bien sûr, l’aval des autorités qui ont voulu faire dans la diplomatie. Et jusqu’à présent je continue à sensibiliser et à lancer l’alerte », fait-il savoir. « Nous avons vraiment essayé d’attirer l’attention de l’opinion et nous avons fait le maximum possible pour collaborer avec les artistes, les sportifs, etc », insiste-t-il.
Avec sa double casquette de policier et de lutteur, il dit avoir essayé d’apporter son soutien à ceux qui étaient dans le besoin lors du couvre-feu : « nous avons juste participé à la garde à notre manière. Pendant le couvre-feu nous avons fait le tour du Sénégal avec le service social de la police nationale pour distribuer des denrées aux veuves policières et leurs familles car le besoin était senti .Aujourd’hui nous sommes vraiment ravis de savoir que notre participation à la sensibilisation a permis à bon nombre de sénégalais d’avoir des idées sur la covid-19 », dit-il satisfait.

Mariama Kobar Saleh

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here