XALIMANEWS- Le géant américain des médias sociaux Facebook affirme que ses investissements dans la connectivité Internet en Afrique permettront à l’économie du continent de croître de près de 60 milliards de dollars (47 milliards de livres sterling) d’ici 2024.Un rapport publié par l’entreprise montre qu’une augmentation de l’accès à l’internet permettrait de réduire considérablement le coût de l’internet sur le continent.Facebook affirme qu’elle investit dans des centres de données, des câbles sous-marins et des infrastructures wi-fi pour permettre à un plus grand nombre de personnes en Afrique subsaharienne d’accéder à l’internet et pour stimuler l’adoption du commerce électronique et des demandes d’emploi en ligne.

À ce jour, la société de médias sociaux a lancé des services wi-fi dans sept pays et a étendu la couverture 3G à quatre millions de personnes en Ouganda et au Nigeria.

Plus de la moitié de la population de l’Afrique subsaharienne n’a pas accès à l’internet, et les services sont plus chers que dans d’autres régions du monde.Les recherches menées par l’Alliance pour une connexion internet abordable montrent qu’en moyenne sur le continent africain, 1 Go de données représentait 8 % du revenu moyen à la fin de 2018 – contre 2,7 % dans les Amériques et 1,5 % en Asie.On estime que les applications Facebook telles que Instagram et WhatsApp représentent 20 % du trafic internet total dans la région.Le réseau de médias sociaux a annoncé que 139 millions de personnes en Afrique ont utilisé la plateforme par mois en 2018.

BBC

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here