En 2016, Angelina et Brad Pitt ont annoncé leur séparation. Mais quatre ans plus tard, la procédure de divorce est loin d’être terminée, et les deux stars semblent bien loin de trouver un accord. Selon le site américain Page Six, l’actrice aurait en effet demandé à ce que le juge privé chargé de leur divorce soit retiré de l’affaire.Angelina Jolie a demandé lundi que le juge privé chargé de superviser son divorce avec Brad Pitt soit disqualifié de l’affaire en raison des relations qu’il entretient avec l’un des avocats de son ex-mari. Dans une requête déposée à la Cour supérieure de Los Angeles, la star a affirmé que le juge John W. Ouderkirk n’avait pas donné assez d’informations concernant les autres affaires qu’il traite et dans lesquelles est également engagée Anne C.Kiley, l’une des avocates de Brad Pitt.L’actrice estime qu’il aurait “omis de divulguer les cas qui démontraient la relation actuelle, continue et récurrente entre le juge et l’avocat de la partie adverse”, selon Page Six. Elle poursuit en disant que l’avocat de Pitt “a activement défendu les intérêts financiers du juge Ouderkirk en s’efforçant – contre l’opposition de la partie adverse – de faire prolonger sa nomination (et sa capacité à continuer à recevoir des honoraires) dans une affaire très médiatisée”. Contactée par Page Six, l’avocate de Brad Pitt n’a pas souhaité commenter ces accusations. Comme de nombreux autres couples célèbres, Angelina Jolie et Brad Pitt ont fait appel à un juge privé afin que les détails personnels et financiers de leur divorce ne soient pas divulgués. Et comme n’importe quel autre juge, un juge privé se doit de suivre les mêmes règles en matière de divulgation et de conflit d’intérêts. Angelina Jolie pourrait donc bien voir sa demande acceptée. Selon la loi californienne, la récusation est requise “tant qu’une personne connaissant les faits ‘peut raisonnablement avoir un doute’ sur la capacité du juge Ouderkirk à rester impartial”.

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here