Le 05 septembre appartient aux Mourides.
Le 05 septembre appartient aux musulmans.
Le 05 septembre appartient aux anti-impérialistes panafricains.

Maam Bamba est un des modèles qui nous inspirent.
Ce 05 septembre doit être un jour que commémorent tous les nationalistes, progressistes, révolutionnaires, patriotes africains.

Nous devons nous souvenir que c’est en ce jour de 05 septembre 1895 que notre très cher Maam Bamba faisait face au conseil privé à Saint-Louis du Sénégal dans un procès inique. Arrêté le 10 aout, il est convoqué le 05 septembre au palais du gouverneur par les impérialistes français qui décident de l’exiler au Gabon.

Maam Bamba et le 05 septembre nous invitent à repenser la justice sénégalaise qui se comporte avec la majorité des citoyens sénégalais comme ce Conseil privé injuste qui condamna arbitrairement Maam Bamba.

Maam Bamba et le 05 septembre nous invitent à repenser et à résister au palais du gouverneur qui est resté Blanc, français, impérialiste malgré qu’il est occupé depuis 1960 par des noirs.

Quand je pense à mon Maam Bamba, il me souvient les propos de Ibn Al Qayyim. « Quel énorme fossé entre des gens morts qui donnent vie à ton cœur quand tu les cites et des vivants qui tuent ton cœur quand tu les fréquentes ! »
Maam Bamba et le 05 septembre donnent vie à nos cœurs de révolutionnaires anti-impérialistes populaires et panafricain.e.s.

Gloire éternelle à notre digne prédécesseur Maam Bamba.

3 Commentaires

  1. Jërëjëf
    Yaw mi wax jërëjëf
    Jërëjëf a ngi jëm ci ku jëf
    Jëf ju jëfu jees war a jëf
    Jëf ju tax ñu naan ko jar naa jëf
    Jëf ju tax ñaan ko jërëjëf ci li mu jëf
    Jëf ji Ba?mba jëf, ba yelloo tay jërëjëf
    Jëf ju tumura?nke ja ca ba mu koy je?f
    Je?f ju kenn mukk me?sut ko je?ema je?f
    jëf ju ku je?emon keroog dootu ko jëf
    Je?f ju tay gor gu ci ne Ba?mba je?re?je?f
    Jëf lees tax ñu war naan la jërëjëf
    Jëf jooju nga jëf ci naan ko jërëjëf
    Jëf la ju tax ñu naan la tay jërëjëf
    Jërëjëfati Maam Sëriñ Tuubaa
    Jarawlakk Maam Seex Ibraayma
    Njaay Xaadim
    Ñeel
    Guy Marius Saaña

  2. Merci à toi aussi grand patriote, qui se bat inlassablement pour la défense des intérêts des populations. Tu as endossé le combat des faibles, des opprimés, subissant emprisonnements, brimades, tortures et mauvais traitements et je suis sur que tu peux y laisser ta vie.
    Certainement Bamba le vénéré est un modèle a tous ceux comme toi, veulent se libérer de l’impérialisme, de la tyrannie et de la folie des hommes.
    Si Bamba le grand cheikh était bien compris par la plupart des élites africaines, c’est sur que l’Afrique ne serait pas devenue ce continent de misère et de souffrance, qui continue d’être asservi par l’occident.
    Tu as parfaitement raison de remercier ce résistant hors paire, qui a refusé le modèle occidental malgré tous les mauvais coups et traitements inhumains reçus. Il s’en est sorti indemne, victorieux grâce à sa piété, son amour profond et son dévouement sans limite envers le Prophète Mohamed(PSL), son unique modèle. Un grand homme de Dieu très attaché à sa religion, sa culture, sa patrie démontrant que l’Africain devrait rester fier de sa race et de ses capacités naturelles que Le Seigneur lui a conféré, pour réussir dans ce monde ci et dans l’au delà.
    Encore, merci Bamba, merci infiniment, merci éternellement à Bamba.

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here