XALIMANEWS- Après les insultes dites publiques de Cissé Lo à l’encontre des responsables de l’Alliance pour la République (APR), Mbagnick Ndiaye demande des sanctions contre lui. Selon l’ancien ministre de la Culture et par ailleurs, membre de l’Alliance pour la République, il est inconcevable de laisser passer un tel scénario.

« On ne peut pas emprisonner Assane Diouf, parce qu’il est crédité d’être l’insulteur public numéro 1, et laisser libre Moustapha Cissé Lô », a réagi Mbagnick Ndiaye. 

Selon lui,  il est temps de résoudre le cas Moustapha Cissé Lo. « Il devient une nécessité impérieuse pour les hautes autorités, le Président Macky Sall en premier, d’agir contre le comportement inconcevable de Moustapha Cissé Lô », a-t-il ajouté.

1 Commentaire

  1. Pourquoi décident-ils maintenant de nous faire croire qu’ils ont une certaine morale ?
    Les premières insultes de Cissé Lô étaient directement adressées à Macky Sall lui-même. Cissé Lô en a gagné le poste de représentant du Sénégal au parlement de la CEDEAO. La vérité est que nous avons affaire à un groupe de bandits qui s’est retrouvé à la tête d’un état. Et en pareil cas, c’est la loi du « Je te tiens, tu me tiens par la barbichette » qui règne. Chacun a peur de l’autre, à cause du potentiel de destruction qu’il détient envers lui s’il ne tient pas sa langue. Parce que chacun d’eux sait des choses destructrices, en matière de crimes contre l’état faits par l’autre. Et pour que chacun d’entre eux apparaisse comme humain à nos yeux, il faut absolument que la loi de l’omerta règne entre eux.

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here