J’ai eu la chance, dans le cadre des activités du FRAPP de m’entretenir aujourd’hui avec plusieurs travailleurs: ABS.Sa, La Piazza et Ikagel.

Comment à 200m du palais présidentiel, des travailleurs du restaurant La Piazza n’ont ni contrat de travail, ni bulletin de salaire, ni cotisation sociale et ne peuvent pas jouir de congé de 30 jours alors que certains y travaillent depuis 10 ans au moins? Le plus grave, Comment le président Macky Sall fait-il pour dormir alors qu’à 200m de son palais, en pleine période de coronavirus, plus de 15 travailleurs ont été mis en chômage technique sans salaire. Et les autres qui travaillent maintenant un jour sur deux ont été informés qu’ils recevraient la moitié de leur salaire? Ce ne sont pas les journalistes qu’il faut gazer devant les grilles du palais, ni les manifestants contre la hausse du prix de l’électricité qu’il faut malmener. Mais les patrons voyous.

Les 46 travailleurs de Airport Bus Services (ABS. Sa) qui sont restés plus de 40 mois sans salaire depuis 2016 ont tout mon soutien. Qui disait que « L’impunité des grands entraine l’incivisme des petits » ? Si c’est l’État qui se comporte ainsi, il ne faut pas s’étonner que d’autres fassent la même chose.

Le ministre des finances n’a pas trop le choix. Je lui demande de payer les arriérés de salaire, les droits de ces pères de famille et de les redéployer.

Comme l’État traite mal les travailleurs, pourquoi le consul honoraire de la France à Saly ne ferait pas la même chose? Christian Langlois, dirige Ikagel. Il a mis depuis 9 mois autour de 150 travailleurs en chômage technique sous le silence complice de l’État. 3 mois pendant lesquels ils n’ont reçu que 25% de leur salaire et 6 mois où ils n’ont rien reçu. Et pourtant, Ikagel est exonéré de TVA par l’État.

Ces travailleurs sont opprimés au moment où l’actuel ministre du travail est membre du Parti pour l’indépendance et du Travail (PIT). Notre digne camarade Seydou Cissokho doit se retourner dans sa tombe.

Je demande au président de la république Macky Sall, de restituer l’argent que la Sonatel lui a remis dans le cadre de la lutte contre le Covid-19 et de dire à la Sonatel de payer les 500 millions qu’il doit aux travailleurs de Pcci qui sont restés 14 mois sans salaire. S’il ne le fait pas, cela signifie que Orange a acheté sa complicité lui donnant l’argent qu’il doit à des pères et mères de famille. Je lui suggère encore de supprimer le Hcct et Cese deux institutions aussi inutiles que budgetivores qui lui rapporteront plus de 500 millions de francs CFA.

l’État d’urgence ne saurait signifier une éclipse des droits des travailleurs. Je lance un appel à la vigilance aux travailleurs et aux organisations syndicales.

Enfin, j’ai eu le plaisir de rencontrer un sénégalais, Demba Guèye qui utilise son génie, son expertise dans le cadre de la lutte contre le corona virus en faisant des masques. À tous les Demba, vous faites du bon boulot et vous contribuer à montrer que tout n’est pas foutu dans ce pays. Que, comme disait Paul Éluard « Il y a un autre monde mais il est dans celui-ci ».

Luttons contre le coronavirus!
Faisons attention au patronat virus!
N’oublions pas le COLONIAVIRUS!
Ensemble nous vaincrons !

3 Commentaires

  1. Bravo !!
    Un vrai patriote.
    Rien à voir avec le type de sénégalais attentiste, fataliste, égoïste, corrompu.
    Macky Sall est la pire chose qui soit arrivé au Sénégal. Je m’en voudrai toute ma vie d’avoir voté pour lui. Le plus grand regret de ma vie.
    Qu’il sorte les 10 Milliards de fonds secrets de 2020 et les verse aux familles démunies. Il a déjà empoché 8 années de fonds secrets

    OBSERVATEUR

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here