XALIMANEWS : El Hadji Tall n’est plus. Ce jeune habitant Touba était malade mais n’a pu rallier la capitale pour ses rendez-vous médicaux faute d’autorisation de circuler. Sa famille déplore avec la dernière énergie ce manquement de la part de l’autorité administrative.
« Nous avons vainement couru derrière cette autorisation de circuler pendant trois (03) jours au niveau de la préfecture de Mbacké en respectant toutes les procédures. Finalement, El Hadji qui avait une maladie très grave, nécessitant un suivi régulier à Dakar, a rendu l’âme. Peut-être que Dieu seul sait mais si on avait obtenu cette autorisation, El Hadj Tall pourrait encore être parmi nous » a confié un de ses parents à Libération.

1 Commentaire

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here